28 janv. 2009

Pauvres bloggueurs.

Eh bien elle vous a fait un sale coup Mme Socal de San Diego !

Vous priver de la fin de son approche phoenixienne alors que vous attendiez cela depuis samedi dernier... Hi hi moi ca me fait rire mais bon je comprends que cela vous exaspere.

Alors je m'y colle a ma maniere !

Vendredi soir on commence par une arrivee plus tard que prevue, car on avait un peu zappe le decalage horaire (oui les states c'est ca, pour te parler ou faire de la bagnole faut aussi tenir compte du jetlag ! ) - 1 heure c'est pas beaucoup sauf qu'on attendait de pied ferme le fromage pour la fondue savoyarde. Alors je vous accorde qu'avec 26 degres celcius, c'est un peu etrange, mais lorsque cela fait un an que vous etes prives, on s'adapte a tout !
(je connais meme quelqu'un qui mange des tartiflettes a Bamako, alors...)

Bref, apres des embrassades, une visite de la maison et des enfants scotches dans la chambre (ils sont encore a l'age ou ce n'est aps dangereux), nous voila autour de la fondue. Faite par un Suisse, qui plus est. Il en a profite pour nous faire l'apologie de la moitie-moitie, au vacherin, la meilleure, mais compliquee a reussir... tout ca, tout ca... et que le fromage doit etre RAPE, pas coupe en carre.
Ah la la ces suisses toujours a ramener leur fraise sur le fromage !

Mais avec la baguette, et la charcuterie, pas mal du tout, voire excellente. le tout arrose au Pouilly !

Et la, j'ai annonce la nouvelle qui tue ! Il n'y aura plus de cornichons, ni de moutarde Maille. World Market m'a annonce que le fournisseur fermait. Pouvez vous infirmer la chose ? ce serai trop triste, trop difficile que ce symbole de la tradition culinaire francaise soit ferme ! voire avec un production delocalisee... pitie repondez-moi, que c'est une erreur !

Puis le lendemain, apres un petit-dej dehors, sous l'oranger, qui s'eternisa, nous sommes tous partis faire du cheval ! Vincent le mari de Marie, n'etait pas la et il nous a manque... je ne reviendrais pas sur la ballade, meme si je rends hommage a Guillaume, le fils de Corinne, qui a fierement resiste au cheval qui voulait aller baguenauder dans la campagne environnante, mais pas dans la trail.

Marie et moi avions un cheval americain, c'est a dire avec boite de vitesse automatique. Rien a faire, il suivait le cheval de devant et avancait pepere, pas stresse pour un sou !

Non ce que je n'avais pas anticipe c'est que 2 heures c'est long, et que le bas du corps travaille beaucoup... mais alors beaucoup.

Le lendemain j'avais une idee tres precise de l'emplacement de tous les muscles de mes jambes, et de mes fesses, ainsi que de mes abdos, que je croyais definitevement passes de vie a trepas depuis ma derniere cesarienne. Et bien non ils sont la !

Bref le cheval c'est un vrai sport et je tire mon chapeau a tous ceux qui ont conquis ce pays a cheval... apres deux heures on est moulus, alors apres la traversee du desert de Sonoran... je n'ose imaginer...

Le lendemain est consacre a la visite - rapide - de la ville de Scottsdale, faisant partie du greatest Phoenix, avec un concert, un marche, et la decouverte des galleries de peinture des southwest painters, un genre qui monte de plus en plus, melange d'hyperrealisme et d'impressionisme, quand au traitement de la couleur et de la lumiere.

Voili voilou, notre week-end rencontre de bloggueurs. Alors je n'ai qu'un truc en plus a vous demander...

C'est quand que vous venez ?

Bises de dessous le palmier de NathinB&B

10 commentaires:

Corinne a dit…

On prend 20% sur ton activite B&b (j'ai un peu contribue a la pub donc normal) et puis ca donne envie de camper ton histoire de photo... on bloque une date avec Marie ?

J'attends des precisions pour Maille... ce serait trop triste.
Bises ma belle !

nathinphoenix a dit…

ok m'dame mais pour les 20 % t'oublies, la pub c'est que 2 % du prix de vente... et encore pas en temps de crise...

ariana lamento a dit…

ben y sont ou les chevals dans tes photos, vous les avez mange?

J'suis jalouse, tiens...

Meli Melo a dit…

c'ke c est beau ceshstoires de bloggeuse , j ai une remonte d hormones moi , ouiiiiiiinnnnn !!!

Homéo a dit…

Très bonne idée le B&B, je note ta proposition ;)

Sinon tu sais que nous avons accès à toutes tes photos avec tes liens ??

Marie a dit…

Et dépêchez-vous pour les réservations parce que dimanche, c'est à Phoenix qu'il faut être.

veronique a dit…

Pour nous ce sera cet été mais si vous le voulez bien un peu plus longtemps qu'un week end car de paris cela fait loin....Il faudra qu'on arrive à se parler pour caler les dates...et pour la Guadeloupe je t'ai envoyé un mail tu comprendras...Une fondue en pleine chaleur, c'est bien une idée de suisses ça !!! il fait froid à Paris, pensez y. Bisous

Dominique a dit…

Salut Nath, tu m'as donné envie de me la jouer cow boy pour un week end. Ça doit être génial !!

Dominique a dit…

Chose promise chose due !
Les crêpes à Doumé
500g de farine
1 litre de lait
6 oeufs
10 sachets de sucre vanillé
1 pincée de sel
125g de beurre
-------------
Dans un récipient large mettre la farine
verser environ 30 cl de lait puis à l'aide d'un fouet incorporer le lait à la farine. cette opération musclée sert à éliminer les grumeaux sans avoir à se servir d'un mixer que je trouve un peu violent.
Une fois la pate bien "tirée ajouter progressivement le reste du lait.
Verser les 10 sachets de sucre vanillé, fouetter.
Casser les oeufs et les incorporer en fouettant (blancs et jaunes)
Faire un beurre blanc c'est à dire faire fondre le beurre sans jamais le faire frémir. Le laisser refroidir (important !!!) si vous verser le beurre chaud vous allez cuire la pâte et adieu les crêpes !
Verser le beurre froid et l'incorporer en fouettant.
Ajouter la pincée de sel.

Test de contrôle d'une pâte réussie (texture)
Lavez vous les mains avant? bande de dégueulasses !
Choisir un index de la main droite si vous êtes droitiers et index gauche si vous êtes gauchers :)))
les deux si vous êtes gourmands.
Plonger l'index dans la pâte.
La pâte doit napper le doigt. Ni trop ni pas assez. Corriger avec du lait ou de la farine selon nécessité.
--------
La poêle doit être graissée entre chaque crêpe AVEC DU BEURRE sur un papier ou un tissu.
La poêle doit être très très chaude (fumante) entre chaque crêpe car le secret de la réussite et de l'onctuosité de la crêpe dépend de la chaleur de la poêle. Une crêpe doit cuire vite pour garder son moëlleux. Eviter les plaques électriques et les plaques vitrocéramiques, elles sont les ennemis des crêpes!!!!
Enfin la crêpe doit être dorée à souhait et bénéficier d'une attention extrême car travaillant à feux forts vous n'aurez pas de répits.
Je vous conseille la crêpe marron chantilly
Napper la crêpe de crème de marron Clement Faugier (et seulement celle là ! les autres ne valent rien) puis de chantilly pliez votre crêpe en 4 et ajoutez une boule de glace à la vanille (CARTE D'OR)
Bon appétit
Donnez moi des nouvelles !
Mon service hotline se tient à votre disposition 1h sur24

Bises de Nice

Jack et Nath. a dit…

Bon, je comprends ton angoisse pour les cornichons.
comme ils sont disponibles encore ici, les Mailles, je me dis que tout n'est pas perdu?
côté fromage, j'envisage de passer direct à l’héroïne, ça coûte moins cher.
ou alors de concocter une filière clandestine de reblochon et de st nectaire.