19 janv. 2009

Alleluia !

Non je ne tombe pas dans l'univers religieux americain, mais je suis super contente. J'en ai aussi !

De quoi ? des sarkosettes, des tonguettes, et des Alices ! Vi, et je les ai enfin rencontrees...

Hier, les Cardinals de Phoenix ont file la pate aux eagles de philadelphie et donc nous avons suivi en direct les progres du match, grace aux cris de joie de nos voisins de la bubble ( petite escroissance de la rue en forme de bulle, tres tres americain suburb style... ).

Nous avons donc su que notre valeureuse equipe a gagne a la clameur de la ville, et au bruit des canettes de bieres decapsulees en signe de contentement. (moi je prefere le bruit du bouchon de champagne qui saute mais bon suis francaise et pas fan de sport ! )

Nous voyons debouler notre voisine de la Bubble, P, qui vient nous inviter a venir celebrer la victoire des cardinals, dignement, autour un festin, Hot-dogs et french fries congelees, le tout arrose d'un grand cru de Pepsi.
Il est a noter, lecteur francais, que ma facon de recevoir doit changer, sous peine de passer pour une irremediable snobinarde, ellitiste, prout-prout, bref une abominable europeene... Donc j'observe beaucoup pour reproduire... Mais y a des limites a tout !

Les buns etaient congeles a coeur, les saucisses grillees je devais les prendre avec les doigts, et la spatule pour les frites etait la meme que celle pour le brownie... donc les frites (plus grasses que celles des buvettes de plages de la cote d'azur) etaient avec des morceaux de gateau au chocolat. Tres tres apetissant !

Comme de bien entendu les hommes, les vrais sont alles refaire le match dans le jardin et les femmes ont taille un costard pour l'hiver a toutes les nanas qui n'etaient pas la...

Oui parce qu' ici, les hommes parlent de politique, de sport, de biere, entre eux. Les femmes elles sont dans la cuisine et parlent des enfants, du pyjama rose de la maman de Beverly (qui est tres jolie mais tourne autour des garcons !), de l'operation de la maman de Brody (et dont le mari est l'amant de la femme du plombier parce qu'il est toujours en vadrouille!) et de la pression enooooorme des enfants pour les maths avec la tres severe Mrs Rivera (femme gentille en diable mais ayant la mauvaise idee d'etre mexicaine), et surtout de l'enfant de la fille-mere alias la fille de ma voisine.
- J'ai vu qu'elle a recu le pere cette semaine.
- Non ? il est revenu ?
- Oui et il est rentre dans la maison en l'absence des parents.
- Ouf, mais quand on voit la mere c'est normal, et le beau-pere ! quel mauvais genre...
- Ah la la c'est un scandale qu'elle l'ai garde - Elle aurait du le faire adopter.

Sauf que par-devant, nous avons les grandes manifestations d'amitie a la BFF (best friend forever)...

Et tout ca avec les enfants qui hurlaient en fond sonore et les deux teles que personne ne regardait, mais qui etaient restees allumees a donf !

Puis j'ai eu droit a la lecon de decoration made in dans ma rue. Les tapis gorgeous - achetes 99 $ chez Cotsco - le canape decore avec un dalmatien en peluche geant - et recouvert d'un plastique sur l'assise - le sol en beton peint par la queue du chien - mais le tout d'une proprete meticuleuse.
Et la cuisine que l'on doit refaire mais que les hommes ne feront pas parce que ils ne savent rien faire : Ah men ! Regards consternes et entendus...

Puis les enfants entrent en scene...

- Moooooooooooooom ! Devin n'a pas tire la chasse d'eau !
- C'est pas vrai ! t'es une menteuse. Et paf une baffe... de la soeur sur le frere.

Duncan et Liam restent interdits... aucune reaction de la maman.

La maman continue a nous expliquer que c'est dur parce qu'elle a ete viree la semaine derniere, et que maintenant ils vont avoir du mal avec un seul revenu...

- Mom ? Mom ? Mom ? I'm talking !
- Oh sorry sweetie... dit-elle en s'interompant...

Enfin la soiree se termine a 19h15... et nous rentrons chez nous sous les "take care", hugee a n'en plus finir, et sur une invitation polie qui je l'espere ne sera pas honoree...

Alors entendons nous bien... je ne critique pas la culture d'autrui, j'essaye autant que faire ce peut de ne pas juger, mais la ! Ouatcha... j'avais l'impression d'etre dans ca :



A plus, aujourd'hui c'est Martin Luther king day... je vais relire son discours fondateur... ca va ne faire du bien !

Bises de Nathenculturechoc

7 commentaires:

Ariana Lamento a dit…

ma pauvre, c'est dur, dur. Surtout les gosses vis a vis de leurs parents -- j'ai eu une expérience désastreuse avec ça ce week end aussi.
Bon courage, et comme dirait mon mari à chaque fois que je baisse les bras par rapport aux gens: "you have to remember to lower your expectations..."
Heureusement que vous êtes là, les gens...
XOXO

Homéo a dit…

MAIS tu habites dans mon "cul-de-sac" en fait !
courage, tu n'es pas seule :)
et puis moi aussi je te
XOXOXOXOX

Elo a dit…

han... comme si j'y étais, j'adooooore!

mais bon, tu sais, les mecs dans le jardin refaisant le match et les gonzes dans la cuisine, bavant leur venin sur les absentes, c'est pareil ici. C'est sûrement universel!

la semaine dernière, j'étais invitée à prendre un café chez une maman d'école, qui fait partie d'un "groupe de mamans" (tu vois pas l'affaire....) elle a bavé sur tout le groupe, hallucinant. Et moi, je regardais l'heure en me disant que j'avais bien mieux à faire ailleurs!
enfin, je sens que je ne vais pas m'ennuyer à Ocala :D


Courage... fuyons!

bisous

nagaelle a dit…

waow, j'ai eu de la chance, je n'ai jamais eu droit a ce genre de party :)

Et le coup du plastique sur le canape... no comment...

Sissi a dit…

J'ADORE le commentaire du mari d'Ariana, tout simplement genial, evidemment de ce point de vue, on peut envisager une meilleure adaptation...Je m'en souviendrai.

Vi, ben que dire, je compatis, je compatis...

Dommage que tes enfants soient "si" grands car j'aurais bien apprecie, a ta facon, un billet sur les mamans de toddlers aux parcs, a chaque fois j'en suis revenue traumatisee.
Ca joue!

Mary a dit…

Un petit coucou rapide (je regarde l'inauguration) pour te dire que j'ai ADORE ton billet!!!! Les buns congeles et les frites au chocolat sont un bon exemple du fosse (ou de l'ocean) culturel qui nous separe de nos chers americains!

Stephanie (Philadelphie) a dit…

Que l'on arrete donc de me demander si je ne prefererais pas habiter en banlieue...
:-P
Bisous !