26 févr. 2019

Re Plouf !


Comme vous avez pu le constater, mon dernier article remonte à très longtemps.
« Heureux, qui, comme Ulysse à fait un beau voyage… » ces vers de Joachim du Bellay racontent la déchirure du voyageur qui rêve de retourner chez lui.

C’est ce que je fis, pour de bonnes raisons que je relatais dans une lettre que je m’écrivis à moi-même, tant je savais qu’un jour, j’aurai des regrets. 

Je termine le précédent billet d’un : Nous attendons que nos enfants soient partis du nid avec leurs valises, pour boucler les nôtres. Nathin alors reviendra pour vous refaire partager le journal d'une immigrée passionnée. 

Et ce jour est arrivé. 
Nous avons mis 6 ans à en avoir encore envie. 6 années avec leurs immenses joies, mais aussi avec leurs frustrations, leurs agacements, leurs incompréhensions. La vie. Oui bien-entendu, mais, lorsque l’on a vécu ailleurs, d’autres réalités et cultures, vu d’autres paysages, n’est plus jamais la même.
On m’avait prévenue… ai-je voulu fermer mes oreilles ? Oui car sinon on ne saute jamais dans le grand bain. Je ne le regrette pas. J’ai eu ce que je voulais, un parcours d’étude pour nos enfants, la satisfaction de continuer mon activité de coach, et me reposer dans mon pays.
Mais les fourmis dans les jambes sont réapparues et  il est désormais temps de reprendre la route. L’opportunité fût saisie, au moment même ou notre fils ainé partait sur sa propre voie, de l’autre côté du globe.
J’avoue avoir pris un coup de vieux ! Cette équipée si singulière qui change les personnalités à jamais, c’était mon bébé qui allait la vivre. Alors… nous avons su que c’était le moment.
Nous bouclons nos valises en embarquant avec notre second fils qui choisit lui aussi de hisser les voiles, en faisant une escale avec nous, avant de prendre son propre chemin vers le nord du continent américain.

Et le blog recommence car je l’avais promis… Il y a les mêmes personnages, les american cats Panda et Fiona qui nous ont suivi bon gré malgré et qui sont les chats les plus entrainés au déménagement qui existent. Mais notre Croquinou n’est plus là. Lui qui aimait tant les road trip, nous a laissé. Mais parce que 2 chats et 1 chien font le bon compte de side pets, alors nous avons adopté Teddy, une boule de tendresse noire, un géant au regard doux, un Terre-Neuve de 4 mois, ayant déjà la taille d’un cocker adulte. 



Il y aura d’autres rencontres, d’autres personnages. Il y aura aussi, car je suis comme ça, des coups de cœur pour des choses, des gens, des paysages. Et parce que NathinBarcelona est la même que Nathinphoenix, des coups de gueule. Contre l’injustice, la bêtise, les lois iniques…

Nous partons en Septembre et d’ici là, je vous raconterai un peu des 6 ans qui se sont écoulés.
Je ne pensais pas que j’aurai autant de joie à retrouver mon vieux blog qui m’a tellement manqué !

Je vous embrasse avec tendresse de dessous le sapin en attendant de le faire de dessous les palmiers de Barcelone…