24 févr. 2011

Prochain debat.

Non non non, ce ne sera pas celui sur l'Islam (ah les jolies œillades !), ce sera celui de la possibilite de l'expat (ce qui signifie dans le langage courant :francais resident hors des frontieres ) a s'exprimer politiquement sur son pays d'origine.
On en a eu un avant gout ce week-end avec la presence a Paris de l'"expatrie" le plus celebre : DSK !

Bon en même temps il a un peu pourri le G20 de Sarko, qui pensait se refaire une sante sondagesque, après ses brillants cafouillages diplomatiques...


Aussitôt, Mrs Wauquier et Cope ont tire a boulets rouges sur "son éloignement des affaires et des préoccupations des Français". Mr Wauquier,très finement, a ajoute que DSK avait  "abandonne la France". C'est sur que diriger le FMI c'est aller se mettre le doigts de pied en éventail a Washington... (ca serai débile d'ailleurs parce qu'il y fait froid, qu'il y a de la neige et qu'il ne connait même pas Yibus, c'est pour dire s'il a loupe des trucs tellement il etait occupe !). Jusqu'au très mesure Jean-Pierre Raffarin qui s'offusque qu'il s'exprime en Anglais...

Ben qu'est ce qu'elle nous fait Nathinphoenix ? Elle s'occupe de la campagne de DSK ?
Que nenni, je vous rassure ! Nous avons tous nos idees, et je ne suis pas certaine de ne pas être une des seules personnes de gauche des expatries de Phoenix. (Merci de ne pas m'envoyer des messages d'insulte,je ne fermerai pas le blog !) ( Et puis sait on jamais, s'il me lit... mes tarifs de coach sont a sa disposition).

Non mais je vois ca arriver gros comme une maison que le debat qui fera rage s'il se presente,c'est : un expat a t'il le droit de revenir dans son pays et de faire entendre sa voix ? Parce qu'en fait le problème, que tant de personnes soulignent, au retour de vacances, ou lorsqu'elles rentrent au bercail définitivement, c'est la remise en cause de leur légitimité en tant que citoyen.

La sortie de Laurent Wauquier a particulierement fait écho pour moi, car j'ai entendu la même chose le soir de mon dernier Noel en France,au sein de ma famille.
"Tu t'en vas mener une vie agreable aux Etats-unis et tu nous laisses dans notre merde."
Et puis les commentaires plus ou moins acerbes sur la pretendue desertion... Oui oh ben toi t'as la belle vie sous les palmiers, tu n'es plus totalement Francaise. Tu ne connais pas nos problemes. Ou les cinglants : on est en France ici, pas aux states !


Oui c'est vrai,  le Francais (parce qu'il est Francais) a l'etranger, tout lui tombe tout cuit dans le bec... et puis ils ont tous des grannnnndes maisons (bon la c'est vrai mais c'est parce qu'au states on en trouve pas des plus petites !), et n'ont aucune galere ni de boulot, ni de sante, ni de fric !
D'où la pertinente proposition du socialiste Jerome Chuzac ( on ne pourra pas me reprocher de ne pas etre equitable !) de taxer les francais vivant a l'etranger.

Alors je ne veux pas casser le mythe mais juste pour info, les Francais qui vivent a l'étranger, sont dans leur grande majorite des "immigres" donc des gens qui vivent de facon modeste, voire tres modeste. Pas tous des nababs envoyés par de généreuses entreprises. Donc les taxer c'est non seulement injuste, mais tres contre-productif.

Et puis qu'on le veuille ou non, je pense que des "expats"en ce moment font bien plus pour le rayonnement de la France que les ambasadeurs nouvelle generation...

Sommes-nous encore des citoyens ? la question se pose, notamment avec l'impossibilite d'acceder a la culture francaise (notement les films, meme en payant...), ou le coup prohibitif des ecoles (remboursees au dessus seulement de 8000 $/an) ce qui est extremement cher pour n'importe quel quidam.
Et la Suisse ? Tu es citoyenne Suisse non ?
Et bien je ne vote pas en Suisse, parce que je n'ai jamais habite en Suisse, seulement travaille, et que seuls les citoyens residents ont ce droit. C'est comme ca c'est la constitution de ce pays. Nous recevons néanmoins, tous les mois une newsletter avec les nouvelles de la politique, de la vie quotidienne. Mais on le sait... c'est comme ca : tu vis en suisse,tu votes, tu l'ouvres. Tu n'y vis pas, tu ne votes pas. C'est simple, c'est clair...


Alors et vous citoyens de France ou d'ailleurs, résidents ou expatries qu'en pensez vous ?

Sommes nous encore libre, nous Français de l'étranger, de rentrer demain et de se présenter a des élections (en fait je fais un sondage pour savoir si ca serai une solution pour forcer mon mari a rentrer plus vite !)  ?

Je vous embrasse depuis le dessous du palmier (faut bien vous faire rêver un peu !) - Nath-a-la-lanterne.

2 commentaires:

Jack et Nath. a dit…

Hello,
Bon, pour DSK, il faut se rappeler que Sarko est l’instigateur de sa nomination au FMI (« faire coup double en lançant une candidature française et en privant le PS d'un de ses poids lourds, la droite fait circuler les noms des ex-ministres des finances socialistes Laurent Fabius et Dominique Strauss-Kahn .. Le Monde du 6/7/2007) » l’objectif premier a un peu foiré, quoi!

Taxer les français à l’étranger…pas sûr que c’est à moi qu’on pense dans ce coup là...

Me présenter en 2012.. J’ai compté déjà 14 candidats avérés ou presque…ça va faire désordre si j’ajoute mon nom.

Bonne journée.

Claudine a dit…

Je rejoins votre analyse sur la vie facile aux US... Via nos concitoyens ! Très cliché mais les français adorent. Ils préfèrent mettre de côté certaines difficultés... Peut être pour ne pas avoir à justifier leur manque de courage à faire pareil? Car si la place est si bonne et si facile... Pourquoi ne sommes nous qu'une poignée ? Mais on n'aime pas les questions qui fachent. Pareil pour notre place au sein de la société française. Nos remarques dérangent. On a vu d'autres choses, on peut parler d'expériences... Les discours bien faits ne résistent pas longtemps aux exemples du terrain.
Sur la proposition de taxer les expat... On ne se demande même pas s'il a personnellement eu une expérience de ce type... Sa proposition trahie la réponse. Pour info, les expat sont déjà taxés. Ceux qui conservent un/des biens en France, mobiliers ou immobiliers, sont toujours soumis à l'impôt, sauf que dans notre cas on n'applique plus d'abattement, quotien familial ou autre réduction, c'est un taux de 20% "forfaitaire". Nous restons également soumis à la Taxe foncière. Alors, pour ma part j'ai déjà le sentiment de participer aux dépenses de la France... Pays où je ne vis plus pour le moment et où je ne "consomme" aucun service !