24 févr. 2011

Un an et toutes ses dents.

Ca fait un an que j'ai mis la premiere pierre de mon empire de bien-etre : mon job !

Je trouve ca tres interessant de devenir entrepreneur aux Etats-unis, alors qu'on l'avait ete en France. Comparer les deux systemes et surtout decrypter ce qui est derriere, les visions contrastees que les gens, suivant d'ou ils viennent ont du moi avant, et du moi apres. Je vous ferais, si cela vous inetresse, un billet sur le manuel du parfait entrepreneur aux States...

Mais une question doit être posée  : après un an es-tu successfull ?

La reponse est contrastee suivant l'aune a laquelle on mesure le "succes".

- Pour ce qui est d'avoir suffisement d'argent pour jouer les business woman, en envisageant de coter d'ici deux ans la compagnie en bourse : NO !
- Etre payee pour les services que l'on rend et se servir de l'argent pour des choses utiles a mon bien-etre et a celui de ma famille : YES !
- Pour avoir du fun (tres important ca le fun aux states - car tout doit etre percu comme amusant, ne demandant aucun effort...), de la convivialité, faire de très belles rencontres : YES !
- Etre heureuse de me lever le matin, ne pas se mentir, et etre fiere de ce que j'ai réalisé a la fin de la journee : YES !
- Avoir le sentiment d'avoir aider des gens a aller mieux : YES !
- Avoir trouver sa voie et rester dedans jusqu'a la fin, jusqu'à ce qu'un jour je cesse de travailler (c'est a dire a peu près jamais !) : YES !
- Etre dans sa verite sans devoir faire de compromissions : YES !
- S'etre affranchie des frontieres et ne pas etre obligee de tout recommencer parce que l'on a envie d'ailleurs : YES !

Bilan : c'est que du bonheur, avec ses moments de doutes, d'interrogations, de crises d'identitee. Mais au final ce que je retiens de cette annee, c'est que je me suis redressee, j'ai reussi a ne pas abandonner, a ne plus avoir peur... a rester vraie.Parce que que,pour moi, être successfull, ca ne se mesure seulement a la richesse ou a la célébrité.

Sur mon échelle de valeur la réponse est donc oui.
Et puis je goute assez que l'on ne me voit pas comme la voiture balai de mr What Else, mais comme une personne qui a créer un (je cite) : The perfect business model...

Bon et bien je vais suivre le conseil que je donne a mes clients et le placarder ca sur mon frigo pour le lire les jours de manque de forme !!!!!!!!

Je dedis trois films a trois clients : Bob, Amy, Olivier...

Company Men - en salle (mais tres tres peu nombreuses on se demande pourquoi)



Parce que lorsque l'on a connu ca, plus rien n'est pareil... Parce que je suis heureuse que cette personne ait retrouver la foi en elle, le courage de ne pas lacher, et l'enthousiasme de tout recommencer...

Little miss Sunshine - (A voir en DVD) .




Pour avoir oser refuser la facilite et s'être autorisée a imposer sa voix a sa famille...

Et Sunshine Cleaning (aussi en DVD)



Parce que regarder sa vie en face donne l'amour...

Et puis un quatrième que je me dédis a moi - The social network.


 
et cette question : Est-ce que le createur de Facebook, qui vaut  plusieurs billions de dollars, qui incarne le successfull américain , est heureux ?



Bises et excellent week-end - Nath always in Phoenix

8 commentaires:

coucou canada a dit…

Qoi ! Un an deja. Wahou! Bon anniv alors et super heureuse pour toi.
Je ne connaissais pas les 3 premiers films et ils sont illico sur ma to watch list
Elisacanada

Calamity a dit…

Bon anniversaire alors !!!
Crise d'identite... Faire ce qu'on aime et en vivre... etre heureuse... construire son "truc" pour y parvenir : joli modele en effet ;-)
Et si... Et si j'essayais !

escampette a dit…

Deja 1 an... Bah oui c'est vrai je me souviens de ce premier de l'an... Je te souhaite encore beaucoup de succes et de plaisir au quotidien car c'est de ca dont il est question, le plaisir de faire ce que l'on aime... You are free ma belle ! Je t'embrasse !
Une question me turlupine, vous n'auriez pas prevu de retourner a SD mi avril par hasard ???

nicolas a dit…

bon anniversaire!

on avait prévu de voir le premier la semaine dernière, on va ressayer cette semaine. Le deuxième est déjà vu. Maintenant que je connais l'existence du troisième, il est sur la liste (j'aime particulièrement l'idée du boulot).

Le quatrième, sérieusement? il va falloir un billet dithyrambique pour me convaincre!

nathinphoenix a dit…

@ Elisa : Et oui ! Ca file le temps...
@ Calamity : go ma belle go !
@ Poudre : Et oui ca commence a faire loin... mon dieu ca va faire 3 ans que je suis dans ce pays...
@ Nicolas : Et bien j'etais comme toi, mais je dois dire que j'ai aime l'esprit du film. Ni trop, ni pas assez et je trouve que cela montre parfaitement la spirale de la creation de la start up... Ce n'est abslolument pas complaisant,c'est ce que j'ai aime dans le film.

charlotte aux fraises a dit…

et bien ecoute , je t'adresse toutes mes felicitations
et hormis les deux premiers points qui me font helas defauts.........( pitieeeeeee acheter mes zoulies choooooses...)

et bien le reste c'est exactement ca!!
exactement ce que je ressens !!

surtout cette sensation que je suis dans le vrai, que c'est ca !!

exactement ce sentiment de ne plus etre le boulet qui suit L'Homme !!

bref exactement TOUT !!!

bises

ariana lamento a dit…

ce qui compte, à la fin, c'est tous ces yes!
Congrats, Nath!

nathinphoenix a dit…

@ Charlotte : Je ne pense pas que l'on soit un "boulet" parce que sans toi l'homme,il serai malheireux et certainement moins successfull. Non ? et je suis sure qu'il pense pareil. allez courage je vais faire de la promo...
@ Ariana : et puis qui m'a montre que le Yes etait possible ? Une certaine alabamaise !!!!! Bises