1 févr. 2011

Americanisation dela pachole.

Je te le dis tout de go, ami/e lecteur/trice, l'américanisation de la France est en marche !

C'est la mondialisation qui impose des trucs vraiment pas possibles ! Non mais je vous jure... Ce billet je veux le faire depuis longtemps, mais j'hésitais... est-ce que je ne me fais pas des idées ? Est-ce que ce n'est pas un epi-phénomène et je vais encore crier a l'orfraie pour du pas grand-chose...
Et puis je tombe sur ce blog (fort sympathique,au demeurant),et je m'aperçois que (encore ?!) j'avais vu juste avant tout le monde (et que j'ai rate une occasion de devenir une blogueuse "influente"repfffffffffff).

Retour en arrière. Je marche trois fois par semaine en compagnie de copines Françaises, Américaines, Brésilienne, et nous parlons et bavassons, pendant que nos "pets" relevent leur messagerie.
Et nous parlons de choses et d'autres, sérieuses ou futiles. Souvent c'est a ce moment la que j'en apprends beaucoup sur la philosophie sociétale...

- Oh la la je suis allée chez l'esthéticienne, elle m'a fait mal !
- Tu as fait quoi ?
- L'épilation, mais cette fois c'était la totale. Comme toutes les 3 semaines.

Comprenons l'épilation complète du corps, pachole comprise ! (entendons par "pachole" le sexe,chaque région en parle différemment, moi j'aime bien le provençal...). Mais tout, y a plus rien qui reste.

Regard de ma part effare ( je hurle des qu'on me parle d'épilation des jambes a la cire !), alors la ?!
Bon je connaissais le ticket de métro, le maillot... tout ca hein, mais rien que l'évocation de la cire chaude a cet endroit, puis de l'arrachage de la chose.... j'en avais des palpitations... Et fort de me dire : sont cinglées ces américaines de faire ca !

Il faut dire que le poil,chez nos amis outre atlantique est ce qui est de plus sale. Ah il faut voir les heures que ces dames passent dans les instituts de beauté pour ne pas avoir un seul poil corporel. D'ailleurs on ne prononce pas le mot,on dit "hair" donc cheveux (et les françaises qui sont la depuis longtemps parlent elles aussi "de cheveux" tellement elles sont conditionnées...). Je me fais régulièrement enquiquiner, car je déteste les sourcils dessines a l'américaine, soit au crayon.
Et les discussions des mères (et pères, je ne veux pas d'ennuis avec Yibus) de toutes jeunes filles (des 10 ans) parce qu'elles veulent se faire épiler. Les cris,les pleurs, les menaces,les chantages : Je n';irai pas a l'école avec des poils,je me suiciderai !!!!
Y a les pour, les contre et moi car je m'en fous j'ai des garçons ! 
Mais les femmes ne sont pas les seules a subir ce dictat, les hommes se doivent aussi d'être imberbes, lisses, sans aucune pilosité.
Je me souviens d'un grand et beau brun entrant dans la boutique de la manucure (qui fait aussi épilation), et demandant la complète. Il avait une pilosité du sud,donc développée. Il ressortit, une heure après, rouge comme un homard thermidor, en pleurant, marchant avec les jambes entre parenthèse, mais sans aucun poils.
Et bien sur la pachole masculine aussi doit être impeccablement épilée, elle aussi, sous peine de passer pour un animal, et de voir la donzelle,ou le damoiseau convoite partir en courant et poussant des cris dégoutés.

Tout cela nous viens parait'il du porno... mouaif...

Je me souviens une copine, me regardant alors que je levais les bras et déclarant bien fort : oh t'es épilée sous les bras ? Je croyais que les Françaises laissaient tout pousser, et d'ailleurs c'est pourquoi on considère souvent qu'elles sont très sales... (pétasse !)

Sur ce je vais l'été dernier en France et en Suisse, et la quelle n'est pas ma surprise d'entendre les filles de mes copines (des adolescentes ) me dire que maintenant leur combat c'est que leurs mères les autorisent a faire la totale de la pachole...

Donc a la lecture de l'étude menée par Stephane Rose, j'ai compris que la mondialisation passait aussi par le dictat de l'épilation pacholesque, féminine et masculine.

Voila t'y pas un combat qui va réconcilier la féministe et l'hubbersexuel ?

Moi je dis qu'on ne parle pas assez de ces choses la ! Bises de dessous le palmier poilu qui n'a pas peur du quand dira t'on. Nath-scratch-ouillllllllllllllllllllllllllllllllllllle !

12 commentaires:

charlotte aux fraises a dit…

non mais les americaines ont peur de tout, et surtout des microbes c'est pour ca qu'elles rasent tout, je me demandent si en fait elles ne sont pas tondues avec une perruque lisse....

en ce qui concerne la poilure, sache que j'ai essaye la cire, vi, betement vois tu ...je te raconte ?
allez
lors de nos wouacances sous le soleil des tropiques, ca m'a fait quelque chose de magiiiique
je me suis dis, ma fille, il faut penser a la fourriiire
aussi , lors d'une visite a cvs, que vois-je ?
un kit epilons nous joyeusement la touffe sans souffrance

j'achete, je chauffe la bete ( le kit..pas la bete, hein...)
et pof j'applique a gand coup de spatule

pis ca seche, ca tire , ca brule ca fait maaaal

du coup, j'ai lu la notice d'emploi, ca peut servir et la que vois -je ?
il faut tirer ? scratcher le bestiot ? le ciment " que ta maison plus solide ya pas" ?

ouhhhh la , j'ai essaye , ca faisait un mal de chien
je me suis dis, ma fille tu as accouche sans peri , c'est pas une superglue 3 sur les poils qui va te faire peur

bah si.....

j'ai meme penser aller en wouacances sous les tropiques avec le ciment sous le maillot..et aussi sur les cotes
vi , j'y ai tres erieusement penser...

puis j'ai passe exactement 2h48 sous la douche pour ramollir l'enduit et en retirer pitis bouts par pitis bouts.....

plus jamais, apres j'avais la pachol vermillon ,enfle , boursoufle que j'ai mourrute durant 4 jours.....

je suis donc retournee voir mon ami bic, le rOse qui s'appelle revieng......

bref voila , vous savez tout.....
mais sinon , je suis quelqu'un de tres sense et intelligente....

Smirnoffette a dit…

Je n'aurais qu'un mot : "Aïe !"

Yibus a dit…

bon, j'espère que ce billet (fort sympathique au demeurant) va engendrer des tonnes de commentaires... Car le sujet est absolument passionnant (je ne plaisante pas).
Oui, ça vient des USA, oui ça vient du porno (95% du porno planétaire produit dans la région de San Fernando, en Californie)... Et c'est en train de transformer notre regard sur la sexualité voire nos habitudes sexuelles (et les fantasmes)... Sans m'attarder sur le sujet, je dirais simplement que pour les mecs (et j'en ai parlé avec des copains), la question de l'épilation intime est un sujet d'importance (rapport aux femmes également, voyez-vous)...

Flo a dit…

Cette hantise du poil chez les Americain(e)s me fait toujours rire. Je dirais que chacun(e) fait comme il/elle veut, hein, mais cote homme, je suis plutot vieux jeu: je prefere au naturel plutot qu'epile de partout! C'est un peu comme les gens qui veulent un chat mais sans poils... En tout cas, Charlotte aux fraises m'a fait beaucoup rire avec sa mesaventure! Bon, Nath, puisqu'on parle d'hygiene a l'americaine, tu nous fais un billet sur la circoncision la prochaine fois?

Claire a dit…

Moi je ne dirai qu'une seule chose : ca ne date pas d'aujourd'hui et ce meme en France ma Nath :p

Quand je pense que certaines de mes copines me conseillent la "Brazilian wax" en cas de mariage... LOL
;-)

véronique a dit…

moi qui suis vieille, je peu vous dire que c'est une satisfaction de voir les annees passer : les poils ne pousent quasi plus ! et j'ai oublié les horreurs de l'épilation ! ca fait TOUJOURS mal ! le pire, c'est lors d'un voyage au Brésil, là bas c'est pire qu'aux USA, et ils font ça avec une boule de mélange miel/confiture, un mauvais souvenir et de toute façon impossible de rivaliser avec les (très jeunes) brésiliennes sur la plage ! allez, à vos spatules les filles

sandrine a dit…

Voila un billet que j'aurais aime ecrire mais que ne n'ai pas osé! Oui, ici a Miami surtout, etre "comme un bebe" la-en bas, c'est indispensable. Surtout quand on voit les mini bikinis, pas un poil ne doit depasser...donc mieux vaut ne rien avoir du tout a cet endroit la. On ne sait jamais, les bikinis ca rentre souvent dans les fesses. Mais je ne m'y suis pas encore mise, je dois dire...trop peur. Comme on dit, il y a un nerf (ou meme plusieurs) entre les yeux et les poils de f....donc quand on en arrache un, ca fait pleurer....je te dis pas plusieurs!
Bref une collegue me disait que je devrais m'y mettre...."c'est mieux pour le sexe et les hommes adorent quand tu es toute douce en bas...."je l'ai dit a mon epoux : quand tu te feras epiler a la cire a cet endroit la, je le ferai aussi, juste apres toi...j'attends toujours.

ariana lamento a dit…

pourquoi on dit à poil, alors?

On m'a fait le même commentaire, Nath, pour l'épilation sous les bras.

Bah, chacun devrait faire ce qu'il veut, c'est pas plus impudique qu'autre chose...

Katia and Co a dit…

Oh la la mais pour quoi je dois passer alors ????
Je suis poilue (fille de famille italienne..pas de chance pour ca !)..et je ne me rase surtout pas les bras..je fais mes jambes, mes aisselles, mon duvet (au-dessus de la bouche) et mes sourcils..c'est tout et pour moi c'est deja assez !
Sont vraiment tarees ces femmes americaines...franchememt..faut pas deconner...je comprends mieux aussi quand je voyais des femmes en bikini..pas un poil..je ne savais pas qu'elles etaient a ce point obsedees par le poil !

Sissi a dit…

c'est vrai que les americaines veulent etre des terroristes de la pilosite...

je n'ai jamais essaye la cire, ni pour les jambes, ni pour les aisselles, ni pour la pachole...TOUT au bic depuis toujours.

l'an passe, j'ai essaye, j'etais imberbe in "my private parts", pour la premiere fois de ma vie, j'avais tout rase au bic, eh bien...ca fait bizarre, c'est quand meme pas mal, tu observes ton truc differemment en somme, puis c'est tout doux, selon les photos que j'avais envoye a mon mari, il a meme trouve cela plutot HOT, mais c'est du boulot d'entretenir et quand ca repousse, tu passes ton temps a te gratter, tout le temps.

nathinphoenix a dit…

@ tous et toutes merci de vos contributions, pour certaines tres... personelles !
Bisous - Nath

Anonyme a dit…

Non à la dictature sur les poils,
Non à la dictature sur les kilos,
Non à la dictature sur les cheveux, Non à la dictature sur les fringues, Non à la dictature sur le sac à main.

Faut-il vivre en pleine cambrousse ou dans un pays en guerre pour être tranquille sur son image ?

Marge