10 févr. 2012

Soulagement.

Depuis que j'ai annoncé à mon entourage, et à vous mes chers lecteurs, que je quittais l'Arizona, on me prédit le «reverse culture choc». Ce choc culturel à l'envers - pour les non anglophones - que tout bon ex-expat se doit de ressentir.

Et en effet, j'en étais un peu anxieuse.

Mais depuis ce weekend je suis soulagée !

En ce moment nous soupons de politique aux States. Les primaires républicaines, pour désigner l'adversaire d'Obama au mois de Novembre prochain, n'en finissent plus de rebondir. Chaque semaine le favori change, un impétrant (j'adore ce mot ! Il me fait rire ) jette l'éponge car éclaboussé par un scandale (sexuel aussi, rhoooooooooooooooooo ), victime d'une petite phrase ou à cours d'argent.
Les caucus (primaires des États) sont le lieu de débats ou on sort les arguments les plus bas, les plus sales, les plus moches. Amplifié par les rivalités des églises (Mitt Romney est mormon et ça ne passe pas avec les évangélistes par exemple), et les relents de nationalisme : qui est le plus américain ? Qui est le plus valeureux défenseur de la civilisation du bien : la valeureuse Amérique ?

L'autre soir je regardais un débatteur expliquant que construire un mur avec des barbelés pour contrer le «Tsunami», la «déferlante» des Mexicains qui va envahir le pays et mettre à mal la civilisation blanche,était une bonne solution. Et je me disais : ben ça va me changer la présidentielle en France, jamais un politique ne pourrai sortir des énormités pareilles. Vais-je pouvoir intellectuellement suivre un débat intelligent, structuré culturellement, avec des références de grands penseurs ?

Et bien, grâce a Claude Guéant, je sais que oui ! Ah sa sortie sur la hiérarchie des civilisations fleurait bon la doctrine des tea parties et les saillies si pertinentes de Rick Perry.
Et puis la phrase sur le physique d'Éva Joly (après l'accent - dans un journal je crois- ce que jamais on aurai osé faire aux states) de Nadine Morano me feront resouvenir avec nostalgie de Sarah Palin.

Bref merci, je suis soulagée, même après 4 ans de débat politique de la droite ultra américaine, la présidentielle Française va être à un niveau que je pourrai comprendre ! Ouf !

Bises de Nathisaware.

7 commentaires:

L'affreuse a dit…

J'ai failli ne pas lire la fin de l'article pour te répondre tout de suite que "ne rêve pas! c'est pire en France!", mais je vois que tu n'as pas besoin de moi!

Je suis passionnée par la politique française, mais ça fait toujours mal, et le pire n'est pas encore passé...

Courage, et bon retour!

ariana lamento a dit…

Oui, la, vraiment, des présidentielles simultanées dans les deux pays qui me sont proches, c'est un peu lourd a digérer, trouve-je.

ALAIN a dit…

Il vaut mieux un débat pas très clean, que pas de débat du tout. Et puis cela permet de voir le vrai visage des politiques.

LiseNY a dit…

On remet ça, les n'enfants, et autant les dernières élections US m'ont mise hors de moi, autant celles ci commencent à m'amuser. Bien sûr, l'enjeu est de taille, mais faudrait pas se leurrer : ici comme ailleurs comme partout, nous-the-people n'y pouvons pas grand chose même s'"ils" vont s'évertuer à nous prouver le contraire. Les clichés ont la vie dure.
Ce que j'en dis ..
Bref, l'article de Nath, en lien sur mon bloc aux premières heures de la matinée demain parce que je le trouve épatant.

Bob a dit…

«toutes les civilisations ne se valent pas»... Ca ne nous dit pas de quel point de vue il se place, le monsieur! Infériorisme???

lapuce a dit…

Yes, et tu ne seras pas non plus dépaysée par ce bipartisme américain que nous avons toujours tant décrié et qui est désormais de mise ici passke tu vois, il va falloir voter "utile" pour contrer Le Pen ; j'me sens mal ... où est notre liberté?

The Global Family a dit…

Tu ecris - ce que je ne commence meme pas a mettre sur mon blog parce que je ne pourais plus arreter...! En ce qui concerne les civilisations... l<autre jour j<ai ecoute un reportage a la radio et il y a avait un candidat aux elections d'un pays africain (je ne sais plus lequel, mais pas le Senegal) et qui disais que la difference de leurs campagnes elecotrales avec celles aux US etait que l'accent la-bas n'etait pas sur le candidat mais sur son programme poltique et les solutions qu'il allait apporter aux problemes du pays. Ca sonne bien civilise dans mes oreilles!