28 avr. 2011

D'humeur badine...

... et parce que j'en ai marre d'entendre parler de la "chretiennete"...

Un petit texte ecrit pour les impromtus litteraires (la consigne est ici)

Jeux d’un autre âge…
Mais voyons mes amis des “impromptus” qu’allez-vous chercher la ?
Ne savez-vous pas que la nouvelle mode chatouillante des intellectuels obséquieux, est de se ribauder la langue de fautes énormes, afin de ne point  ébouriffer notre président ?
Celui-là même qui, après nous avoir agonis de « chretienneté » a toutes les sauces de la démagogie, s’encoiffa de cinéma Bergmanien, croyant s’adoniser de culture…
Confidemment, Vous vous seriez tant esclaffes, devant ma tête ébaudie, lorsque du fond de mon désert américain, j’entendis la faute hérissonne.
J’ouvris derechef un dictionnaire !
Allons donc mes amis, cessons donc ces jeux littéraires obsolètes et, saperlipopette, trop « culturés » !

Et pour faire la transition sur le theme de demain : l'avenement de la patisserie Blig-bling : le cupcake ! Mais changeons nous tant de thème que cela ?????
Bisous et belle soiree, je boirai un verre a votre sante sous mon palmier.


Et oui un mercredi soir ! Et alors pourquoi pas ?

Nath

3 commentaires:

Calamity Me a dit…

tu ecris plutot bien dis donc ;-)

Jack et Nath. a dit…

bonjour Nath,
le parler Québécois est encore riche d’archaïsmes d’un français du 17ème siècle.savoureux, souvent.
Un sujet à controverses ‘’icitte’’…

Quant à chrétienneté, j’en avais fait part à Antoine Robitaille, un journaliste du ‘’Devoir’’ Correspondant à l'Assemblée nationale Québécoise, il s'intéresse aux mots qui sortent de la bouche des acteurs de la classe politique.
Il ne manque pas d’ouvrage, juste pour le plaisir, la déclaration d’un ministre en chambre : : «Le ministère a pris la charrue par les cornes.»

bidibule a dit…

Belle plume, bravo