17 juil. 2008

money, money, money...

Money, of course, is not the only factor in the campaign, but it does pay for advertisements on television, radio, the Internet and in print, as well as fund expensive get-out-the-vote efforts in crucial battleground states across the country.

L'argent n'est, bien-sur, pas le seul facteur de la campagne, mais il paye pour les spots tele, radio, Internet et les affiches, ainsi que le fond de depense pour enlever les votes dans la bataille crutiale des etats dans l'ensemble du pays. - CNN aujourd'hui...

Donc l'argent, n'est pas le seul facteur, mais la presse communique allegrement sur les "tresors de guerre" des deux candidats. Plus favorable a Obama pour le moment.

Puis-je poser une question bete ?
les idees dans tout cela ?
Cela continue-t'il a compter ou suis-je oui-oui au pays de la democratie comptable ?

Pour avoir deja ete candidate a des elections - locales je precise - et avoir vu de pret la cuisine electorale - pas jolie jolie - je dois dire que les idees cela ne s'improvise pas ...

Alors Barack Obama va en irak, trouvera t'il les mots pour convaincre les states de l'inutilite de rester las-bas ?

L'amerique qui a si peur, comprendra t'elle que la guerre amplifiera le probleme en lieu et place de le regler ?

Lequel trouvera le courage et les arguments pour dire que les enjeux economiques pour les plus vulnerables sont si importants, et que l'ideologie devant ceder la place a l'ideal, il est urgent de convaincre les foules...

Lequel de ces deux candidats gagnera la guerre de la communication ?

Et a coup de combien de milliards de dollars ?

J'ai peur que la phrase clef de la politique devienne effectivement : je depense donc je suis !

5 commentaires:

La reine du chateau: a dit…

ahhhh ma pauvre! ne me lance meme pas la dedans tellement je suis degoutee... je vais te faire une disserte de 8798162341297 pages!!
;-)
des bisous

Mary a dit…

C'est sur ca degoutte mais en meme temps, on ne pourra pas dire que ne nous a pas prevenus! Ici tout etant money, and encore money...
Et Bill Clinton qui se decide a sortir de son trou aussi. Arguments financiers?
Bises

Ariana Lamento a dit…

alors la, bravo! Je depense donc je suis, j'adore, je t'elis blogueuse de l'annee.

nathinphoenix a dit…

@ la reine : te genes pas y a rien sur les blogs en ce moment alors ca me fera de la lecture !
@ mary : c'est pas parce que je le sais que je rale pas... suis francaise madame, et mon cote Suisse s'insurge sur le manque de democratie !
@ Ariana : tu es la plus gentille de toutes les gentilles qui viennent sur mon blog... continue ca muscle mon ego !

Karine a dit…

Cela fait écho à mon coup de gueule contre la pub "pour le pouvoir d'achat". ;-)
Cependant, je me dis que c'est plus "honnête" comme comportement que celui observé en France.
On nous a bassiné pendant les présidentielles avec des grandes idées... et en fin de compte seul le blé a compté et compte encore; le dîner au Fouquet's le soir de la victoire est un symbole de cet état d'esprit.
Aussitôt la victoire en poche, les grandes idées on les a balancées à la poubelle pour appliquer des trucs qui ont coulé encore plus les français les plus pauvres et qui ont mis à mal les français moyens.
Au moins là les candidats montrent clairement que l'argent est le nerf de la guerre. C'est toujours ça de pris. :)