25 mars 2011

Cocorico !

Oui je sais je vais faire ma franchouillarde mais sincerement apres avoir visite les plantations et le french quarter, je pense que je viens de toucher le l'oeil et du doigt le genie Francais.

Comment des gens,en general pauvres (meme si issus de la noblesse) debarquant dans un pays "sauvage" infeste de creatures hostiles ont oeuvre en moins de 100 ans pour en faire un eldorado ? Batissant des maisons plus belles les une que les autres, et recreant si loin de leur patrie d'origine, une nouvelle France, ideale et ideelle?


La nouvelle-Orleans et ses environs sont tres beaux, reposants, tres alanguis...Mais les images parlant plus que les mots...















Et les plantations qui me faisaient tant reve lorsque j'etais une adolescente romanesque, voulant vivre de grandes aventures...










Oui comment a t'on pu ?
En massacrant les indiens, et en reduisant d'autres etres humains en esclavage...

Parce que les plantations, le genie Francais, les "bienfaits" du colinialisme c'est aussi ca :
(je n'arrive pas a remettre dans le bon sens)         

C'est la liste du prix des esclaves... Les guides des plantations passaient etrangement sous silence, cette partie de l'histoire. Ils insistaient sur le fait que les francais avaient institue le "code noir", ce qui amenait de "l'humanite" dans le traitement des esclaves.

On les appelle les "serviteurs". Postes dans un coin de la salle a mange ils actionnaient l'eventail de plafond durant les repas... En fait c'etait un enfant de 4 ou 5 ans qui faisait cela...
On y apprends que les enfants en dessous de 12 ans ne pouvaient etre vendus sans leur mere... Et la guide d'une vingtaine d'annee, descendante des fondateurs de la plantation, de declarer "ils etaient tres bons".

Alors je voudrais dire a tous ceux qui veulent supprimer les lois memorielles, que ceux qui ont aussi construit la Louisiane, et nous ont laisse ce magnifique heritage,qui nous rends si fiers, ce sont ces gens que l'on a arrache a un continent, que l'on a importe comme une vulgaire marchandise et qui vivaient a 10 la-dedans :

Ne nous appartient-il pas, en tant qu'heritiers (meme si nous n'en sommes pas directement responsables) de cette histoire pas toujours glorieuse, de nous souvenir au moins une fois par an de tous ces etres humains qui ont souffert de la barbarie de cette epoque ?



Je clos ce voyage sur ces impressions en ombre et en lumiere...
J'ai aime cet etat, j'ai aime son architecture, l'accent de ses habitants, la mixite de ses origines...
C'etait un voyage que je revais de faire depuis mes 15 ans, et souvent la realite decoit...

Pour une fois la realite rejoint le reve et desormais j'aurai connu la Louisiane.

Je vous embrasse et vous dit a la semaine prochaine pour reprendre mes raleries de d'habitude...

Bises de Nathislandingwiththetaxes !

11 commentaires:

Calamity a dit…

Ah bah voila ! Reste plus qu'a y demenager :p Moi je vote POUR ;p

Aisling a dit…

Magnifiques, tous ces balcons foisonnant de plantes vertes! Pour ranimer l'ambiance romanesque, je te conseille "New Orleans Legacy" d'Alexandra Ripley - adolescente, j'avais vraiment aime et il y a meme une authentique recette de "red beans and rice" a la fin...

Pour ce qui est de l'esclavage, je suis d'accord avec toi, ca ne fait pas de mal de se souvenir de cet aspect de l'histoire aussi. Une des raisons peu evoquees mais pas des moindres pour laquelle ce systeme a perdure aussi longtemps c'est justement le fait que les esclaves qui avaient la chance d'avoir un "bon" maitre, etaient malgre tout bien traites. Ces situations, tres rares, etaient errigees en exemple alors qu'evidemment la possibilite (peu probable) d'etre bien traite n'est absolument pas comparable a la garantie legale d'etre bien traite...

Laure-anne a dit…

J'a-d-o-r-e! J'espère la visiter bien vite! j'espère que vous avez bien profité. bisous.

Yibus a dit…

@ Nath : euh, attends là, pour les râleries, tu viens de commencer, ce billet en est un bon exemple..
Concernant l'esclavage, beaucoup à dire.

coucou canada a dit…

Agreablement dépaysant.
Elisacanada

Jack et Nath. a dit…

Si cela peut te réconcilier avec tes ancêtres, sache qu'ici les Français ont respecté les peuples autochtones et s'en sont fait des alliés....

Malheureusement pour nous, les Anglais ont débarqué et décidé de se débarrasser des "sauvages" à coup d'importation de couvertures infectées de variole.... Mais bien entendu, les "sauvages" c'était nous et pas eux.

charlotte aux fraises a dit…

c'est vraiment tres interessant ce contraste entre le paysage magnifique, cees rues, ces demeures superbes et cette face sombre , triste et honteuse de l'esclavage
tres interessant !!

helen. a dit…

C'est beau , magnifique, une de ces envies d'y aller !!!
As tu lu Roots l'histoire de cet esclave KuntaKinté (ortho?) et de toute sa descendance : un film tele en a été tiré et a m'a bcp marquée enfant !
Un devoir de mémoire très important en effet.

ariana lamento a dit…

très belles photos, Nath! Bon, comme j'habite tout près, je vais y aller.
J'AI FINI MES IMPÔTS!!! Ouais, j'avais envie de te faire râler, sorry...

Asteu a dit…

Pour la Nouvelle-Orléans, au lieu de parler d'un génie français, il serait peut-être plus juste de parler d'un "génie créole" ou "créole latin" propre à la région. Les influences françaises, surtout dans l'architecture des plantations, sont indéniables mais la Louisiane et la Nouvelle-Orléans étaient à la confluence de toutes les cultures du Golfe du Mexique. Voici un site qui relativise, sans les nier car ils ont évidemment existé, l'apport français (et surtout canadien-français/Cajun) de la Louisiane.
http://cerebellum1.wordpress.com/2011/02/04/cajuns-louisiana-creoles-really-a-difference/

Sinon, sur la question de l'esclavage et comme vous êtes aussi suissesse, il y a les articles assez peu connus du géographe anarchiste suisse Élisée Reclus qui a vécu dans une plantation avant la guerre de Sécession et qui a livré un témoignage engagé de ce qu'il y a vu dans la Revue des deux mondes : http://www.asteur-amerique.org/spip.php?article15

canette a dit…

Trés jolies photos. Un endroit que j'aimerais bien aussi visiter. Tout à fait d'accord avec toi...