19 nov. 2010

Stupidite !

La stupidité de certains DRH, en France (même si je ne doute pas qu'il y ai aussi des cas dans les autres pays, ne généralisons pas) me laisse pantoise !

Sur l'excellent Le petit journal, média des francophones expatries, je tombe sur cet article. Et je lis, incrédule, cette phrase :

"Il faut bien réaliser qu’à votre retour en France, les DRH ne valoriseront pas la création d’entreprise lors de votre expatriation, explique Carole, DRH et conjoint suiveur en Asie. On se méfie des gens qui sont sortis du système et ont travaillé en indépendant. Je conseille plutôt de travailler bénévolement dans une association humanitaire, en utilisant ses compétences professionnelles".

Alors la je suis sur le cul ! Créer une entreprise a l'étranger, ca rends méfiant ?!.. Mais je rêve !

C'est quoi ces "professionnels du recrutement" qui preferent recruter quelqu'un qui fait du benevolat ? Je ne denigre pas l'investissement des personnes qui choisissent ce chemin, mais ca n'a rien a voir avec le fait de devenir son propre patron, et qui plus est a l'etranger. Construire un reseau, se documenter sur les lois, les impots, lire des documents juridiques, développer une clientèle, savoir administrer, comprendre son environnement, passer la barrière de la langue... etc...
Et tout refaire lorsque l'on re-déménage... ailleurs ! Et je dirai surtout : OSER. Parce que je peux vous le dire, il en faut du culot.
Lorsqu'on vous dit : vous êtes une femme, vous êtes Française, ouvrez un restaurant !
Ou : mais ou allez vous trouver des clients ? occupez vous de vos enfants, ca sera bien mieux.
Et encore : Ouh la la vous ne savez pas dans quoi vous vous lancez... Enjoy le salaire de ton mec.

Et bien on voit ou se situe le problème du chômage... toujours trop, ou pas assez... Bref pas dans les petites cases. T'es conjoint suiveur, tu fais du macramé et tu la ramènes pas !

Si des DRH me lisent je veux bien qu'on m'explique, parce que, la, vraiment, j'ai du mal a comprendre !

Bises de Nath qu'est venere...

8 commentaires:

Aisling a dit…

Hélas, Nath, je pense que "On se méfie des gens qui sont sortis du système" est une phrase clé. Dans ton cas une expérience d'indépendant, pour d'autres, revenir vers l'industrie après "trop" d'années dans la recherche publique, changer de domaine, vouloir valoriser les acquis sociaux et linguistiques d'une expérience à l'étranger - je connais hélas beaucoup de cas de gens compétents à qui les DRHs ont préféré des candidats moins expérimentés et moins en adéquation avec les postes proposés mais issus d'un parcours normal et classique qui sans doute était plus "rassurant".

lapuce a dit…

C'est typiquement un problème désormais majeur en France, un élitisme sclérosé. Oui, c'est de l'élitisme : on va prendre des gens "normaux", bien sortis de nos écoles françaises et ayant suivi le parcours ad hoc ... J'ai le cas d'un collègue français, chercheur au Canada pendant quelques années, puis qui n'a plus voulu de cette vie-là. Secrétaire comptable dans un collège français, il s'est fait recaler aux oraux d'un concours de l'administration parce que le jury ne comprenait pas qu'un "cerveau" pareil veuille devenir comptable dans la fonction publique, forcément, ça cachait un problème psy-cho-lo-gi-que ... Des trucs pareils me fichent la rage
Bon ben ... biz!

The Global Family a dit…

Meme en tant que non-franais on etait confronté a ce probleme la par un ami fraçais qui faisait office de prof des saxophone pour notre fils. Avec un double parcours musicien/ingénieur, il s'était permis de faire un stage à San Diego et ensuite, il avait peut que ça allait jouer contre lui à sa recherche d'emploi parce qu,il s'était écarté du parcours habituel. Quelle "erreur" de vouloir s'améliorer dans une autre langue du monde et de prendre une expérience de culture étrangère. Pourvu que la France se réveille avant que cela ne soit trop tard!

The Global Family a dit…

Esperons que la France se reveille un jour! On avait un ami qui, avec un double parcours en ingenierie et musique avait peur de ne plus se faire employer en France apres avoir fait un stage a San Diego apres la fin de ses etudes. Quelle "erreur" y a-t-il de vouloir s'ameliorer dans une autre langue et d'apprendre a connaitre une autre culture. On trouvait ca ridicule mais je realise qu'il n'avait peut-etre pas tort!

coucou canada a dit…

Mouai ben vraiment je comprend pas non plus mais bon en s'en fou ! SI tu rentres en France, tu continueras a être ton propre patron alors ...
Au fait le Beaujolais il était bon ????

PS: mission accomplie pour le chausson au pomme Hummmm c'etait trop bon .
Bises
Elisacanada

escampette a dit…

Tout comme tu te tires une balle dans le pied si tu prends un congé parental pour vivre à l'étranger alors que tu es cadre... C'est proprement ridicule...

Je sais que c'est pas bien ton habitude de penser à toi d'abord mais Elisa a raison, en ce qui te concerne ça ne sera pas un problème...

Des bisous M`dame !

nathinphoenix a dit…

@ Aisling : Ah ben moi qui croyais que je sur-reagissais...
@ La Puce : mais quelle idee de ne plus etre chercheur ! Allons c'est bien connu etre comptable fait que tu te "declasses" - N'importe quoi !
@ The global : Ingenieur-musicien, deja rien que ca beaucoup trop antynomique pour le systeme francais !
@ M'dame Canadoux : Merci pour le Chausson en plus c'est toi qui a pris les calories... trop sympa !
@ La comtesse : ben si je pense AUSSI aux autres et puis ca fait du ben de s;indigner. Je revendique le droit a l'indignation, non mais !

Bisous les commentateurs...

Nathalie a dit…

Les électrons libres font peur, une femme libre encore plus, et une femme qui osent monter son entreprise à l'étranger alors là c''est trop demander à notre pays plutôt machiste...et puis comment les DRH peuvent proposer un salaire de misère à des individus qui ont prouvé qu'ils savaient tout faire. Pas facile le boulot de DRH, tu sais !
Tu as raison de t'indigner, et indignons nous ensemble...