5 nov. 2010

Lecon de vocabulaire.

Aujourd'hui nous allons nous pencher sur un mot dont j'ignorais encore l'existence... Le terme américain de : to bully, verbe d'action, définissant que quelqu'un embête de façon systématique, et répétée quelqu'un d'autre. Ce verbe s'applique a des jeunes de 9 ans (4th grade CM1) a 18 ans (dernière année de high school). Avant c'est de l'enfantillage, après c'est du harassment, soit du harcèlement. Avant la maitresse fait les gros yeux, après la justice inflige des amendes, voire de la prison. Entre il n'y a pas grand chose.
Le verbe a donne des dérives, le nom : the bully, le participe passe, to be bullied... Phénomène en constante augmentation, et dont le caractère grave a été mis en exergue en Octobre dernier par le suicide d'un adolescent a Seattle.
les statistiques sont effarentes !
Pour ceux qui ne comprennent pas l'anglais. Aux states : 1 enfant sur 4 est harcele, 77 % a deja ete bullied, 1 enfant sur 5 declare avoir manque l'ecole par peur, 100.000 enfants portent des armes a feu a l'ecole,282.000 collégiens par mois sont attaques physiquement...
Et ce sont les stats de 2001 sachant que le nombre a explose ces trois dernières années. Ca depends bien-sur des endroits, des quartiers, les statistiques étant toujours tirées par les chiffres extrêmes.

Après ma grosse colère de la semaine dernière (qui n'est pas terminée !) j'ai donc appris que le bullying était une pratique courante, très répandue dans les écoles (plutôt publiques) et prenais des formes diverses. De l'exclusion sociale - l'enfant ou adolescent n'est jamais invite, ou amené a participer a aucune manifestation festive ou jeu - a la moquerie - le physique, l'attitude, la couleur de la peau, la différence, le handicap - et en phase ultime, l'agression verbale et/ou physique...

Donc mes fils sont victimes de bullying. Pourquoi ? parce qu'ils sont européens ? non. Parce qu'ils sont différents ? oui.

Les bullied (ceux qui se font emmerder) ont tous des caractéristiques communes, plus petits ou handicapes, ayant des bonnes notes, etant placides ou ayant des manieres pacifiques, etant differents culturellement.
Les bullies (ceux qui emmerdent) sont en général plus grands, sportifs, ayant des resultats scolaires moyens voire mauvais, et appartenenant a un groupe le plus represente. Entre il y a ceux qui rigolent betement et restent la a regarder de peur de devenir bullied a leur tour.

Lire les explications la. Oui parce que cette pratique est tellement rependue, que des websites y sont consacres, que des stages de parentalité sont proposes (genre comment répondre de façon smart et non violente), des conférences dans les écoles sont organisées...

Lors de la Halloween party, je discutais avec mes voisines :
- Oui oui mon fils aussi a ce type de problème. Mais tu sais on y peux rien. J'ai moi aussi eu ca a l'école alors j'ai tout fais pour arrêter l'école.
- Oui moi je suis tombee enceinte. J'avais l'impression que c'etait cool. Que ca allait me rendre populaire.
- Moi j'ai arrêté les études. j'ai fais de mauvais choix... je le sais maintenant !
- Oh moi je suis allée dans une école privée.
- Un enfant de bullied sera bullied lui aussi.
- D'ailleurs c'est peut etre la solution pour tes fils. Les mettre en Charter school ou en ecole privee avec d'autres comme lui.

Comment ca comme lui ?

Le lundi je vais chercher Duncan dans sa classe, que je n'avais jamais vue (je ne voulais pas l'embarrasser "la maman qui va chercher son petit garçon"...). Des éleves sortent. Des monstres ! Non je parle en taille. Des mômes de 11ans, 12 ans, de plus d'1m80, avec des muscles partout, des géants... Les filles du même age, quasi formées, grandes aussi, et maquillées comme des voitures volées. Toisant les adultes, et maintenant les plus petits a distance.

Mon Canou, au milieu de tout ca faisait oisillon... En effet, bébé, faible... Mais a quoi sont ils piques tous ?

Le lendemain, conference avec les maitresses. Debut : votre fils est formidable, bien eleve, poli, toujours de bonne humeur, travailleur.... ca va n'en jeter plus. Et en plus il dit toujours merci ! Oui ben c'est la moindre des choses, non ? euh nous ne sommes pas habituées...
Et puis il travaille dur sans qu'on le lui demande alors c'est pour ca qu'il a des certificats d'honneur (honor rewards)...

Ah oui les bullies, on sais qu'a cet age c'est comme ca. On ne peut pas y faire grand chose, ce sont les hormones. Mais on va faire des conférences avec la counselor, et puis si ca se passe encore mal, faut nous le dire.

Donc situation : on y peut rien, les parents acceptent parce que c'est dans l'ordre des choses, y a des bullies et y a des bullied, les forts contre les faibles, et tout le monde trouve ca normal ! Si t'es pas content tu changes les mômes d'école. Ou alors ils arretent d'avoir des bonnes notes, pour ne plus être des cibles.

Mais que font les parents des bullies ? Rien non plus, c'est qu'ils sont forts,ont du caractere, sont des leaders. Souvent les bullies sont des sportifs, des compétiteurs et on ne leur dit rien parce qu'ils sont l'honneur sportif de leur école. Et les coaches les protège. Et après ils ont des bourses pour l'université. Ce qui est rare pour ceux qui ont de bonnes notes.
D'ailleurs Obama veut inverser les choses, mais bon on sait tous que c'est un "intellectuel", un cold fish, celui qui place l'éducation au dessus de tout y compris du sport.

Alors on laisse faire, les plus fort survivrons, les autres... tant pis !

Entendons nous bien, ce type de situation existe dans toutes les ecoles du monde, mais dans l'ecole de mes enfants (ecole publique, bien notee, bon quartier, sans difficulte reelle), c'est normal, dans la nature des adolescents, grave, certes, mais on y peut pas grand chose.

Ok ca va donner quoi ces bullies qu'on éduque pas ? Ça va donner quel type d'adultes ? Ou va aller une société qui n'apprends pas le respect ?
Un pote américain d'une cinquantaine d'année me disait qu'il était inquiet du manque de limites de la nouvelle génération. Je vous dirai moi-aussi, car lorsqu'un père se laisse gifler par sa gamine de 10 ans sans réagir, je me dis que quelque-chose de grave se passe. Et l'amerique que l'on décrit a juste raison comme polie, respectueuse... va t'elle le rester ?

Tes considérations c'est bien mais pour tes loulous ca se passe comment ? me direz-vous.

Et bien Duncan et Liam ont compris qu'a plusieurs on est plus fort alors ils font "un club" de bullied qui réponds verbalement. Ils ne se laissent pas faire... et appliquent l'adage : un pour tous et tous pour un ! Ils tiennent le coup et ne renoncent pas a être ce qu'ils sont : des garçons bien.

Aller un petit exercice : qui vous a bullied a l'école ?
Moi c'était en seconde, elle s'appelait Mélanie H, elle était teigneuse, et un jour est allée trop loin. elle a insinuer que javais fait une gâterie au prof pour avoir une bonne note. Je me suis retournée, lui ai balancé une baffe, elle est allée valdinguer contre l'extincteur et a eu une grosse bosse. Je n'ai pas été exclue car le prof a témoigné pour moi, mais j'ai été punie de sorties pendant 2 mois.

Et vous c'était qui ???????

Tres bon week-end a vous, des bises de Nathegnat... alors fais gaffe ! et tare ta gueule a la recrée...

18 commentaires:

choupette56 a dit…

Bonsoir,
Que te dire?
Tes fils sont très courageux, ils ont aussi beaucoup de chance d'avoir une maman qui est là pour les aider, les soutenir.
Je vous souhaite un très bon week end.

nathinphoenix a dit…

Bisous ma choupette !

Laure a dit…

Je lis et relis tes 2 posts et je suis effarée... Je souffre avec tes fils, parce que même si je suis "grande" aujourd'hui, j'ai été burried pendant toutes mes années de collège (précocité non détectée, bonnes notes, petite taille, je crois que la liste parle d'elle même) J'ai eu la chance qu'en France les burries (comme aux US en général pas très bons élèves) soient dirigées vers des matières dites techniques alors que j'ai continué en voie générale. Mais tes fils ont une chance TOI!!!!! Ma mère ne s'est jamais battue pour faire cesser cette situation, alors que toi oui. Cela permettra à tes enfants de garder leur confiance en eux, de grandir dans le respect, et surtout de savoir qu'il faut réagir face à toute situation. Tu leur apprend à se battre et à ne pas être des victimes, et ça c'est immense. En plus ils sont intelligents tes titous, ils ont compris que l'union fait la force et qu'il ne faut pas se laisser faire. Alors à tous les trois, je vous dis "Chapeau bas". Et sourtout CONTINUEZ!!!!! Bisous de sous les platanes à Toulouse (ben oui, j'ai pas de palmiers!!!) Laure

nathinphoenix a dit…

Merci de ton commentaire Laure... Le papa est lui-aussi tres implique et nous faisons front a 4... en effet c'est important. Bises a la ville rose et a toi !

Imperatrice a dit…

C'est quand meme effarant et violent.
Tiens, un post d'un blog que je lis et qui devrait t'interesser

http://www.motherhooduncensored.net/motherhood_uncensored/2010/11/sorry-parent-dish-its-never-okay-to-let-your-kids-get-bullied.html


Sinon pour repondre a ta question, bon ben personne en fait, on ne m'a jamais bullied et je n'ai jamais bullied personne non plus.

Claire a dit…

Des garcons courageux
Une maman formidable
Et une societe qui va on se demande ou... En effet, moi aussi, en tant que prof, je me demande ou cela peut aller si on n'apprend jamais a ces enfants ce que c'est que d'avoir des limites ou suivre des regles...
Un manque certain d'autorite ! Parce que l'autorite n'est pas qqch de negatif ! Merde quoi !

The Inner Voice a dit…

Nath, comme je te l'avais ecrit, dans mon dernier commentaire, mes deux garcons (petits, gentils, intelligents) ont ete bullied aussi. Mais ici, les ecoles agissent plus que chez vous. Les profs contactent les parents des bullies, les counselors sont impliques, les enfants ont des consequences et ca peut amener a l'exclusion. Cette annee, a notre ecole c'est Tolerance zero. Ce sont les associations parents (PTA ou autres) qui ont initie des programmes de prevention. Au Middle school chez Yann, c'etait: Rachels Challenge, un programme initie par le pere de la fille qui a ete tue la premiere au shoot-out de Colombine. Je crois qu'il ne faut pas laisser ca la ni changer l'enfant d'ecole mais exiger de l'ecole qu'elle agit et vite. Mon histoire de bullying: a 12 ans, je me faisais regulierement encercler et pieger par des garcons de ma classe qui ensuite me donnaient des coups; Reaction de ma maman. : tu dois avoir bien fait quelque chose pour qu'ils te cherchent ainsi! (J'ai eu un commentaire semblable quand mon premier copain a rompu avec moi...). Je me bats comme une lionne pour mes garcons parce qu'il n'y a rien qui justifie qu'ils aient a passer par la. Tu as bien raison a etre enragee, mais si tu peux mettre ta colere a sleur service, c'est encore mieux. Et pour ca aussi , l'union fait la force. Il y en a probablement des parents qui souffrent comme toi pour leurs petits. Parce que, en general, ils les aiment leurs enfants, les Americains. Bon week-end!

The Inner Voice a dit…

Allo Nath, je sympatise avec toi de tout coeur, comem je te l'avais ecrit dans un commentaire precedent, mes garcons (petits, gentils et intelligents) ont ete bullied a l'ecole aussi. Mais ici, a San Diego, les ecoles ne laissent pas passer ca aussi facilement. Les parents du bully sont contactes, le counselor implique et ca peut amener a l'exclusion, si ca n'arrete pas. Chez Jerome, c'est l'association des parents qui a initie des programmes de prevention (il y en a plein). Au Middle School de Yann ils ont fait Rachels Challenge, un programme initie par le pere de l'etudiante qui a ete tuee la premiere lors du shoot-out de Columbine. Je pense qu' ici aussi, l'union fait la force et si tu trouves des parents dont les enfants vivent la meme chose et que les parents souffrent comme toi(apres tout, ils les aiment beaucoup leurs, enfants, les Americians), vous pourriez mettre votre colere au service de vos enfants et initier des programmes, pousser l'ecole a prendre des mesures contre ce phenomene bien connu. Moi je suis souvent a l'ecole ce qui fait qu'on me connait et ca aide aussi. Moi j'ai ete aggressee par des garcons de ma classe quand j'avais 12 ans et ma mere ne faisait rien. Je me souviens de mon desarroi et je me bats pour mes garcons comme une lionne.
Bon weekend de la Global Family de San Diego

sweety a dit…

Dure et triste realite que vivent nos enfants a l'ecole! Y a t'il des solutions? je le pense et l'espere car il est impensable de laisser faire ce genre de comportements mais cela demande beaucoup d'implication de l'equipe enseignente...alors en a t'elle la volonte, le desir,l'obligation? Sans oublier les parents des ces bullies qui y voient une sorte de fierte dans le fait que leurs enfants sont les plus forts au moins dans ce domaine!!!!ironique! Difficile en tout cas. Ici au UK meme tableau ( une de mes filles en a ete vicime car ayant un accent americain!!!!!!) sans oublier le bullying par internet et les reseaux sociaux qui sont tellement destructifs et devastateurs pour nos jeunes! Dans le cas de ma fille le bullying s'est arrete du jour au lendemain au bout de deux longs mois ou j'ai tout essaye mais le combat est inegual car l'adversaire est souvent invisible....maintenant elle est a la fac et me dit que cela l'a rendue plus forte et mieux armee pour ce qui l'attend dans le monde du travail!!! dur,dur....bon courage !

véronique a dit…

cette suprématie du sport est effrayante, c'est vrai ils sont nuls et on leur donne une bourse à l'université pour leur compétence dans un sport, mais on les lâche aussi vite si les résultats ne sont pas à la hauteur et là, on a des mômes de 18, 19 ans qui sont totalement à la dérive, et qui savent à peine lire et écrire normalement, absolument incapables de s'insérer dans la société, abonnés à des petits boulots sans aucune couverture sociale bien sûr, et je ne parle pas de cotisation retraite !je connais des cas personnellement, je sais de quoi je parle
sans parler des mômes qui finissent pas péter un plomb, arrivent à l'école et tirent sur tout ce qui bouge, il me semble que c'est ce qui est arrivé à Colombine
je trouve que la réaction de vos fils est super, bravo de fonder un groupe à leur tour, l'union fait la force, mais c'est courageux car ils ont des brutes en face d'eux
aussi, lors de mon dernier et récent voyage aux usa, j'avais été surprise par le côté pute, on ne peut pas dire autre chose, des gamines très jeunes, maquillées, les seins à l'air ou presque et avec des shorts qui leur remontent dans les fesses, et pas dans les plus mauvais quartiers !
je suis sans doute trop vieille pour comprendre ça, moi je n'ai pas de souvenir d'avoir jamais été bullied à l'école, je n'en dirai pas autant de ma vie professionnelle où franchement j'ai parfois été confrontée à des vrais méchants, pour ne pas dire pervers !
bon courage à toute la famille ! et merci pour ce blog !

escampette a dit…

Et bien ...
Et une chartered School pour l'annee prochaine, ca reste public en tout cas en Californie ca l'etait et certaines sont vachement bien. Suffit d'y rentrer, c est une autre paire de manche.
Pour repondre a ta question, j'ai ete bullied de la 6 eme a ... a cause de la couleur de mes cheveux... Toujours cette fameuse difference !
De grosses bises a vous 4 et ne lachez pas !!

laurel a dit…

Hello!
Je suis de ces lectrices fidèles mais silencieuses; pourtant tes derniers posts m'ont bouleversée et je tenais à montrer mon soutien durant ces moments pénibles, pour les parents comme pour les enfants. Ancienne burried, j'ai eu de la chance de passer mes études dans des écoles où c'était plutôt l'intellect qui était valorisé, avant le sport, ce qui m’a permis de me revaloriser. Ce que je peux dire à tes fils, c’est que dans quelques années, ce sera leur bonne éducation et leurs parents qui les ont ouverts aux différences qui leur permettront d'avancer dans la vie... Ils sont déjà tellement riches de culture, d'ouverture d'esprit, de maturité, c'est très précieux, qu'ils ne lâchent pas! Comme les autres lecteurs, je trouve génial que tu sois à leurs côtés, ils ont besoin de recharger leurs batteries après ces confrontations...
Je suis en pensée, mais de tout cœur, la tête haute auprès de vous...
Bises,
Laurel

charlotte aux fraises a dit…

oh misere, tes petits ont bcp de chance d'avoir une maman comme toi
tes petits peuvent etre fiers de l'education qu'ils recoivent et qui leur servira plus tard

on se souvient toujours des gens bien eleves et instruits....

mais il est vrai qu'en attendant c'est dur dur

courage a tes petits bouts !!!

lapuce a dit…

Bon ... ça me conforte dans l'idée que je ne souhaite pas être prof payée par les US.
La suprêmatie du sport, on savait, mais à ce point ... Encore une fois, quelle nation peut laisser aller à vau-l'eau l'éducation ?
Tes fils sont formidables!
Vous êtes formidables!

ms a dit…

Oh que je te comprends. Mon deuxième a vécu ça ici, dans une école française de l'étranger. Et la loi du silence ... une promo divisée entre les 'cools' et les 'paumés', les cools devant 'embêter' au moins 2 paumés dans la journée (par embêter c'est frapper, mettre dans la poubelle, déchirer les cours, vandaliser les affaires scolaires ...). Les profs au courant, les parents au courant et tout le monde accepte parce que il faut bien que jeunesse se passe, c'est pas si grave, et puis ce sont des enfants de bonne famille (ambassades, organisations internationales ...). J'ai changé les 3 enfants d'école (pas que pour ça) et ils ont vu que ce n'était pas comme ça partout. La responsabilité des profs et des parents est écrasante ! Soit tu fermes les yeux et tu cautionnes, soit tu vois la réalité en face et tu agis ... ici, ils n'ont vu la réalité que lorsque les agitateurs ont décidé de frapper plus fort et de s'attaquer aux profs (2, 3 ans après le départ de mes fils), car en grandissant, ils passent à des choses plus graves ... De tout coeur avec toi et tes enfants. Il faut beaucoup de courage. Bises.

nathinphoenix a dit…

Bon je ne vous reponds pas personellement a tous et toutes mais je vous remercie de vos messages. A ce que je vois, meme si de nombreuses personnes minimisent les faits, le "bullying" est bien present partout et beaucoup d'entre nous en ont ete victimes personnellement (pour soi-meme ou ses enfants).
Comme on le lit, les changer d'ecole ne servira a rien, sauf leur donner le mauvais message : Fuyez ! au lieu d'affronter.
Nous sommes tres solidaires tous les 4 dans cette histoire et ca renforce, je crois notre famille.
Pour le moment ils restent positifs et tant qu'ils seront dans cet etat d'esprit, ca ira.
Vos messages d'encouragement les ont beaucoup touche et ils ont vus que ca n'etait pas "qu'eux" et pas qu'aux states. C'est tres important. Merci et a plus pour un billet haut en couleurs... bises de Nath

Lilychocolat a dit…

Hello Nath, comme tu dis, ce n'est pas réservé qu'aux States: ma soeur (16 ans) a eu droit en France a du bullying au collège - être enfermée dans les toilettes, se faire bruler le bout de sa queue de cheval au briquet, des commentaires sur elle sur facebook sans qu'elle y soit elle-même (rapportés par des copines), bref... Où sont les parents de ces jeunes bullies??? Heureusement, tes garçons ont derrière eux leurs parents, et un super club! You go boys!

DB a dit…

Je suis vraiment effaree et triste pour eux mais je reagirais tout a fait comme toi et la tete haute j affronterais cela ! Il n y a pas de raisons que des gamins soient comme ca et fassent subir aux autres de la pression. Je dois avouer que cela ne m'est jamais arrivee que ce soit d un cote ou de l autre mais si cela avait ete le cas, mes parents auraient fait exactement comme toi et m'auraient defendu becs et ongles! Moi je dis super..... a tes 2 petits hommes continuez car comme dirait qq que je connais bien c'est ca l intelligence de l esprit .... bises du froid