2 août 2009

Un caillou dans la chaussure

Pour ne pas faillir a la tradition de ce blog renaissant, je vous livre ce qui me gene le plus aux Us. Les statistiques ethniques... A chaque document, medical, administratif ou autre que je rempli il y a ces petites cases que l'on doit cocher.

"Race" et les categories : white - black - latino - asian - caucasian -native-other. Quelquefois il y a plus de subtilite avec des sous categories, et presque toujours une autre case avec hispanic ou non-hispanic.

Cela ne choque personne, sauf certains immigres, comme moi, et elles sont justifiees par l'affirmative action.
Cette "loi" qui vise a empecher la discrimination en louant la diversite et en mettant en avant des quotas de personnes issues des minorites ethniques. Obama a revolutione le truc en disant que cette integration ne devait plus se faire sur des criteres purement ethniques, mais en tenant compte aussi des criteres sociaux.
Desormais les genres (hommes - femmes - transgenres), et les orientations sexuelles, en font aussi partie.

En fait ce sont deux visions qui se confrontent ici. Les tenants de l'integration a l'europeenne, tous dans le meme creuset et l'egalite des chances inscrite dans la constitution, a chacun selon ses merites d'emmerger. Et ceux qui disent que c'est en comptant et en imposant des quotats que l'on arrivera a faire cohabiter tout le monde, et que la societe sera plurielle.

Je pense - moi toute seule dans mon coin - que les deux systemes trouvent maintenant leurs limites.
En France, par exemple, ou le nom sur le CV, l'adresse, ou l'age deviennent redibitoires a l'emploi ou autre, et aux states, autre exemple, ou on doit se definir sans arret pour entrer dans une categorie afin de pouvoir exister socialement.

La solution est probablement au milieu et la recente affaire du "Gatesgate". Un universitaire noir arrete par un policier blanc, prevenu par une passante blanche elle-aussi, alors qu'il forcait sa propre porte apres avoir perdu ses clefs, affaire d'etat apres qu'Obama premier president noir, a declare que la police a agit de facon stupide. Le tout qui se termine dans une grande operation de communication : le sommet de la biere (obama a invite les protagonistes - sauf la passante - a boire une mousse a la maison blanche)

Bref, tout le monde se defini par sa couleur - meme la maison ! - et j'ai bien aime l'analyse de CNN (desolee je ne retrouve pas l'article ) disant que dans cette affaire tous les protagonistes ont eu des resurgences de leur passe et que cette poussee de fievre montre que l'election d'Obama n'a pas regler de facon definitive cette question, et que les souvenirs des vexations subies (par les trois ) est toujours aussi pregnant.

Si je prends la communaute "latina" puisqu'ils sont une categorie a part, je suis tres etonnee de decouvrir que la couleur de la peau est preponderente. Des copines sont desesperees, parce que, mariees avec un americain, de "race blanche" (citation exacte des termes), leurs enfants ont herite de leur teint mat. Alors que je demandais quelle importance ce avait je recoltais un : c'est facile pour toi, tu es blanche...

Et puis d'abord qu'est ce que j'en sais si je suis blanche ? Un Espagnol, il est quoi ? Et Fiona issue de ma copine Ivoirienne (noire, et dont le pere est sioux), mariee a un blanc et qui est blanche, elle est quoi ?

Alors je ne sais pas ce qui est le mieux, l'affirmative action ou le creuset republicain, mais en tout cas maintenant je coche la case Other et dans les pointilles qui suivent je marque : etre humain, parce que pour moi ce sont les animaux qui sont de races differentes...

Une chanson qui resonne maintenant de facon differente :




Passez un excellent dimanche - Bises de dessous le palmier - Nathdanslacategorieemmerdeuse

7 commentaires:

Sissi a dit…

Ah c'est bien de te relire!

A propos de races/couleurs, j'ai eu un argument avec mon amie ici, donc qui comme tu l'as vu en photo est noire, pourtant elle n'est pas noire african-american mais noire-indienne, encore une categorie differente!
Bref, je parle a sa fille (donc maman indienne/papa blanc antillais- un beke- encore une autre categorie), bref, je parlais cheveux avec sa fille et je dis: oui les noires sur l'ile, elles faisaient ceci et cela avec leurs cheveux. Mon amie me reprend et dit: non, tu ne peux pas dire noir aux US ils vont se vexer, il faut dire colored people. Ca m'a enerve, pour faire du poliquement correct tout le temps... Pourquoi ne pas appeler un chat un chat?

Je lui ai donc affirme que moi aussi j'etais une colored people, a ce que je sache nous autres "blancs" ne sommes pas transparents, nous avons bel et bien des couleurs, regarde toi tu es plutot rose beige et moi plutot caramel clair!

Elo a dit…

je suis d'accord, cela me choque aussi et c'est encore une fois toute la complexite des US.

Alors que nous avons embauche notre equipe recemment, nous avons ete surpris de ne voir ni le sexe, ni l'age, encore moins de photos sur les CV. Alors que, comme tu dis, des que tu remplis un papier medical ou administratif, la question de la race se pose!

Yibus a dit…

Ah ben, bravo, si c'est pour me plonger dans des abîmes de perplexité dès que tu réouvres ton blog, merci bien...
Pas d'avis tranché sur la question (genre la question que je pose toujours : mets-toi dans la peau d'un député et que tu doives écrire une loi, que ferais-tu ?) même si je trouve que l'affirmative action à l'américaine a fait avancer le schmilblick (et pourra produire des tas de jeunes Obama ou autres...) dans une Amérique complètement bloquée.

M'arizona a dit…

Tu sais je comprends ta copine qui veut que ses enfants ressemblent a leur pere. J'ai parfois subit des regards assez meprisants parce que je ressemble a une latina.

Carole a dit…

Ma chère soeur,

Je suis ravie de voir que tu as repris ton blog (et en plus avec la même chanson de Casey!!!!).

Je suis entièrement d'accord avec toi mais je développerais un autre jour car là, je vais aller me coucher....

Mais je tenais à te féliciter pour ton livre "Proche de l'Ohio" : je l'ai lu d'un coup et j'ai adoré... continue, c'est passionnant !!

A bientot pour d'autres commentaires de tes supers articles !!!

sissi a dit…

Miss Nath, j'ai pris note de tes messages, je ne reponds pas car ma connection et over-blog ne s'entendent pas, helas non, ce ne sera pas pour cette fois-ci, dommage, dommage, je te dis donc a la fin de l'annee en Haute-Savoie autour d'une bonne fondue.
Bises et toi et aux tiens.

Montana a dit…

Merci pour la référence à mon Maître, Serge Gainsbourg via Joelle Ursull.

Sotomayor, une latina à la Justice. Tout comme Obama, je la salue pour son mérite d'être arrivée là. Je persiste tout de même dans le souhait de voir un de ces prochains jours un amérindien à un poste aussi élevé.

Bon retour dans la blogo, Nath.