11 nov. 2008

moi, John

Les noms et dates sont romancees, mais l'histoire est vrai et les lieus aussi...




Bonjour habitants de ce pays...
je me nomme John, et je vivais en 1818 pres de Salt Lake city. Je suis mormon et je vis en bon chretien craignant Dieu, avec ma femme, Elisabeth, qui m'a donne deux fils Jason et Noha. Notre fille Mary est encore a la mamelle.

Le reverend parlait de notre role a l'eglise, alors j'ai eu envie de partir.

Notre avenir etait au sud, vers cette frontiere que nous voulions repousser. Nous voulions agrandir le territoire ou l'on adorait Dieu, le seul et l'unique celui qui n'est qu'amour...

Alors j'ai bache le chariot, et accroche mon cheval et ma vache, mes seules richesses. Elisabeth pleurait, notre fille dans les bras... Mais la communaute avait besoin de nous.

Nous sommes partis sans espoir de retour en leur confiant ma mere.

Notre but etait simple, etre le maillon de la chaine mormone, qui devait civiliser cet endroit peuple de demons qui se peinturlent le visage et adorent des divinites paiennes, qui forniquent sous la lune et se montrent si cruels pour les creatures de Dieu, eux qui sont creatures du diable !

Notre route etait simple, nos freres ont fait une longue chaine. Chaque famille, va a quelques disaines de miles de la premiere pour construire une communaute, et recoit ceux qui vont faire le voyage. Nous aurons donc des vivres, une botte de paille et des freres pendant une grande partie du chemin. Certains se font massacres par les pillards ou les indiens, au service du tres haut, pour sa plus grande gloire...

Nous colonisons peu a peu ce sud sauvage, je vais m'arreter dans un bel endroit, je l'ai promis a ma femme et a mes fils et nous construirons une etable, pour les betes, planterons un verger et un potager pour nous nourrir, puis une maison pour nous abriter. Mais la premiere chose que nous ferons est de planter la Croix de Jesus notre seigneur. Reclamer cette terre au demon et la faire terre chretienne.

Notre voyage dure tres tres longtemps, nous sommes partis en Mars, a l'aube du printemps et n'avons trouve notre terre qu'en janvier, apres avoir failli mourir de froid et de faim. Mais la route nous avait ete montree par nos freres qui tout au long de la route nous ont accueilli.

Jason mon fils aine a appris a se servir d'un fusil, meme si le seigneur n'aime pas cela il nous faut chasser. Elisabeth est heureuse lorsque nous arrivons dans une communaute et nous nous y reposons quelques jours.

Mais nous faisons cap au sud - nous ne nous arreterons qu'en ayant repousse la frontiere.

Nous arrivons a ce que vous appellez desormais Grand canyon West, en territoire Hualapai, des voisins qui vivaient en paix, sans vouloir entrer en contact mais qui nous respectaient et que nous avons appris a connaitre.
Nous nous arretons dans la vallee, a l'ombre de la mesa sacree des tribus indiennes. Le cours d'eau qui coule dans notre ranch nous donne la vie.

Nous devenons un maillon de cette chaine mormone et notre esprit n'a jamais quitte cette vallee. Les generations se sont succedees et ont construit des eglises, mais nous avons toujours maintenu ce lien avec cette terre.

Le ranch est toujours habite, il recoit les touristes en quete d'absolu, et de silence... ils partagent le temps d'une soiree et d'une matinee la magie de notre vie, rude et sauvage mais intense de bonheur simple. Mon vieux chariot est toujours la, il porte les marques de la route depuis Salt lake, mais il temoigne de ce qu'a ete notre voyage, qui a contribue a faire de ce pays ce qu'il est, en si peu de temps.

Nos voisins les indiens Hualapai ont compris que par la force ils n'arriveraient a rien... alors ils ont eduque leurs enfants et veulent garder la terre de leurs ancetres. Ils veulent faire de l'argent, et ainsi acceder a cette vie de consommation rapide, ce make money qui remplace peu a peu l'ideal que nous avions en arrivant.
Ils ont obtenu d'etre une nation a part, d'etre une nation dans la nation. Ils ont des droits et des regles propres et sur leur territoire, ils sont souverains...

Ils y a quelques annees, certains de leur fils sont revenus des business school du nord et ont eu l'idee de rentabiliser la terre de leurs ancetres. ils firent la "Sky walk"

L'idee de constuire un pont de verre, pour permettre de marcher dans le vide au dessus d'un des endroit les plus sauvage du Grand canyon. Aussitot le monde relaye l'histoire. La revanche des indiens opprimes depuis des siecles, qui enfin accedent de plein droit a la manne touristique. Meme dans votre lointaine France, un journaliste, Patrick Poivre d'Arvor, encourageait ses concitoyens car enfin il y avait un site qui ne serait pas betonne, car les amerindiens sont respectueux de la terre de leurs ancetres, de leurs racines, de la terre rouge sacree, qu'ils ont herite...

Alors des tomberaux de toursites sont venus et se sont rues dans les boutiques de souvenirs made in China. Des cars entiers de Japonais sont venus pour deux heures marcher dans le vol de l'aigle. C'est beau mais cher. 30 $ pour le bus puis encore 30 $ pour la passerelle. La boisson est a 3 $ et les chemins ont ete amenages a coup de dynamite.
Mais cela apporte de l'argent a la tribu et le dirt road decourage le trop plein de touristes.

Mais c'etait sans compter avec l'appat du gain.

Demain la dirt road sera goudronnee, le site sera barbelise, on ne pourra plus atteidre le bord du canyon sans payer... Des restaurants sont en construction, des casinos, un parc d'attraction, et un aeroport international... des 747 atteririrons la ou ce sont les aigles qui jusqu'alors volaient dans le ciel.

Nous sommes mort mais notre esprit habite toujours la vallee, tout comme celui de nos voisins hualapai.

Ils ont honte de ce que leurs descendants font, ils me disent dans le souffle du vent du soir comme ils sont maleureux de ne voir au dessus de leur mesa habitees par les esprits de leur tribu, que le ballet incessant des helicopteres, de voir la terre rouge sacree, qu'ils ont defendue avec leur arc contre les fusils, devenir terre d'argent facile, de jeu, et massacrer ce qu'ils respectaient, le canyon...
Moi j'ai honte d'avoir contribue a apporter la civilisation du "make money" alors que nous voulions juste trouver notre coin d'eden...

Alors, habitants de ce pays allez-y vite avant que le beton ait tout recouvert...

9 commentaires:

Corinne a dit…

Ca devait etre sympa la nuit dans un tipi !

Mouai c'est triste la tournure que prennent les evenements au Grand Canyon. A quand le touriste avec une conscience ecologique ??
En tout cas pour nous le Sky Walk c'est niet, c'est peut etre impressionnant a vivre comme experience mais ca denature trop le site.
Bises

Mary a dit…

Les Floridiens debout ensemble pour le boycott!
Un site tellement merveilleux, tellement sauvage, c'est une abheration ce truc la. Nee d'un cerveau perturbe!
Au fait, petite requete!
Est-il possible sans denaturer ton texte (tres poignant entre nous), de rebaptiser le nourrisson nourri a la mamelle. En Laura, ou Nelly, je sais pas moi?? C'est juste une suggestion...

nathinphoenix a dit…

@ Corinne ; bon pour le coup je e blame pas QUE les touristes parce que les Hualapai ils ont bien compris le systeme... mais on va pas demander a des gens qui font les states en 10 jours d'en plus avoir une conscience ecologiste ! faut pas trop deconner...
@ Mary ; non parce que pour le coup c'est le vrai nom ! oui je suis degoutee de ce qu'ils veulent faire parce que le ranch c'est formidable, tres petite capacite, un ranch en activite et des personnes disponibles pour raconter leur histoire, l'histoire de leur vallee. Et puis le feu avec les chansons de Cassey Addams, une voix magnifique, et un grand bonhomme...

Bises les filles.

marielle a dit…

J'ai adoré cette description. Je suivais la caravane...

Yibus a dit…

pas vu mais tu racontes bien.

Marie a dit…

Un jour j'irai!

Elo a dit…

en voyant le prénom John, je croyais que c'était encore le Mc Cain, j'avoue que j'en ai un peu ras le bol... Mais j'ai creusé, et j'ai bien fait. Ton texte est superbe et invite à la réflexion.

nathinphoenix a dit…

Marie et Yibus : ben allez-y ensemble... avec 6 enfants c'est cool ! Ils peuvent courir et sauter dans les flaques, et manger de la nouriturre de cow-boy. Mon fils y a decouvert sa vocation : cow-boy, parce que ca fait rien de faire des fautes...

Marielle : alors fait gaffe aux amortisseurs, apres le dirt Road on doit les changer...

Oui Elo y a pas qu'un ane a la foire qui s'appelle John !

Et puis maintenant c'est vieux l'election d'Obama, on parle d'autre chose... L'essence qui baisse par exemple !

Bises a tous...

ariana a dit…

c'est vrai, ça? un aéroport et des restaus et tout et tout?

merde alors...