22 oct. 2010

Dialogue...

Ce dialogue, vieux d'une semaine, tourne en boucle dans ma tête et me laisse un gout bizarre.

-Bonjour ca fait longtemps que vous êtes en Arizona ?
-Oui, 2 ans et demi... Et vous ?
-Oh vous êtes une petite nouvelle, moi ca fait plus de 10 ans... avec un petit détour par Singapour. Qui est venu travailler, monsieur ou madame ?
-Monsieur, il travaille dans l'informatique chez What else.
-Ah...
-Et vous ?
-C'est moi, a l'origine, mais maintenant je bosse pour une entreprise americaine.
-C'est cool et vous faites quoi ?
-Je m'occupe de transfert de donnees... Je vais dans des entreprises que l'on vient de racheter, je prends les competences, les technologies et je les transfert en Asie. Et puis apres on liquide l'entite.
-Ah vous etes donc la personne que l'on voit arriver avec plaisir...
-Oui en effet.
-Mais ils deviennent quoi les gens, apres ?
-Et bien rien. Ils ne peuvent pas rivaliser.
-Mais alors qu'est qu'ils vont faire, enfin je veux dire que tous ces gens partout en amerique, en europe, on va en faire quoi ? ils ne pourrons plus travailler ?
-Et bien non, mais il faudra que leur enfants soient plus intelligents. Parce que sinon...
-Mais comment vont ils faire pour ca, s'ils ne peuvent pas les envoyer a l'universite ?
-Je ne sais pas, c'est complique, je sais bien.
-Mais vous, psychologiquement, c'est pas difficile a assumer ?
-Oh je ne savais pas que j'allais devoir faire ca. J'ai ete mise devant le fait accompli. Alors je me dis que si ce n'est pas moi qui le fait ce sera quelqu'un d'autre.

Et comme disait Bachelot, j'ai cru voir des larmes dans ses yeux...



Outsourced le film...



Up in the air parce qu'en effet il y a toujours quelqu'un pour le faire.



Par que ce que Main street contre Wall street... Parce que les americains, comme les francais en reviennent de tout ca...

Et en plus il pleut !

16 commentaires:

escampette a dit…

Ca sent le moral dans les chaussettes ça... Mais siiiii je t'aime, je suis ta n# 1 fan !
C'est la qualité qui nous sauvera de la délocalisation en attendant quel sale boulot...
De gros bisous saveur canelé à toute la petite famille !

nathinphoenix a dit…

Ah non non meme pas... mon moral va bien, en tout cas au niveau perso, le collectif... Moi aussi ma comtesse ! Bisous et nous aussi on en mange des caneles...

Yibus a dit…

Bon, un p'tit post léger avant le week-end...
Alors, pas ma lde trucs à dire.
Déjà, c'est une FEMME qui doit extraire les données ? Mazette, moi qui croyais que les boulots les plus pourris de la tête allaient aux hommes, ces killers.... Eh eh, la parité est en train de faire son chemin...

Bon, trêve de plaisanterie, non Escampette, tu n'es pas la fan n° 1, c'est moi d'abord (ah, on peut régler ça à coups de pelochons virtuels, une vrai war game de l'admiration....)

Sinon, tu n'as même pas signé : preuve que t'étais toute troublée par cette rencontre.
Je te propose : Nath de dessous le palmier externalisé...

Sinon (2), je suis comme toi, j'aurais envie de poser mille questions aux gens qui font ce boulot. Savoir comment ils vivent cette pression, le soir, la nuit, s'ils boivent pour évacuer cela et comment ils peuvent avoir le cerveau coupé en deux, entre leur boulot et l'observation du monde autour d'eux.
En tout cas, ça doit laisser des traces...

nathinphoenix a dit…

Bonne idee pour la signature mon cher parce qu'hier avec seb je me disais que ca allait couter bonbon le jour ou faudra mettre mon palmier dans le container pour la France !
Amuse toi bien a New-york, veinard. Bises a la famille...

ce soir speak easy pour decompresser.

coucou canada a dit…

Bon moi je dis que quand tu fais un boulot comme ca t'as intérêt a avoir un super coach ! bon je déconne.
Sinon il pleut a Phoenix ? Nan ! pas possible !
Elisacanada
PS: escampette, tu fais pas des livraison au Canada pour les cannelés?

nathinphoenix a dit…

Merde ! Je ne lui ai pas file ma carte... bon en meme temps elle s'en foutait de savoir si je travaillais, elle ne m'a meme pas pose la question ! Bises

sweety a dit…

well i guess someone has to do the job...mais quel boulot de m****....comment ne pas avoir de conflits interieurs et ne pas penser a toutes ces personnes mises sur le carreau du jour au lendemain...triste et dure realite!!! enfin si c'est Clooney qui s'y colle ...ya pire comme oiseau de mauvais augure...bon film en tout cas.

N'Drina a dit…

Bonjour,

Tu disais que rare étaient les hommes qui te lisait régulièrement. Hé bien détrompes-toi! La preuve, MOI!

Je suis tombé sur ton blog il y a deux semaines maintenant, et j'ai décidé de relire tout tes posts depuis tes début à Phoenix, AZ. Je suis ravi que tu en dises plus et notament sur les bons et surtout mauvais côtés qu'il peut y avoir. En effet dans chaque continent, il y a du good et du bad mais c'est justement en le racontant au fil de tes journées, mois, années, que l'on peut avoir une vue subjective et réelle de la véritable vie au quotidien sur ce territoire. Je suis fan des Etats-Unis, car j'y ai passé un mois environ et j'y suis tombé amoureux. Mais lorsque l'on est en vacance, forcément, on ne voit que le côté incroyable, grandiose, le fameux "on réussi tout ce que l'on entreprend". Mais je savais que la réalité de la vie est différente. C'est pour cela que je suis tes mésaventures, tes critiques, etc, sans relâche afin de savoir si vraiment un jour je pourrai m'installer la-bas avec tout ce que ça engendre comme conséquence.

Avec ma femme on avait pensé à être muté la-bas, mais c'est vrai qu'étant Italien, il est très difficile de m'éloigner de la famille, mais l'ensemble de notre voyage a fait que nous le voulions vraiment. Et en fouinant sur le net, je tombe sur ton site. Avec tout l'amour des States que je peux avoir, je réfléchis beaucoup plus aux consequences maintenant. Merci donc pour cela déjà. Merci aussi pour la vie que tu insuffles aux post et qui me font souvent rire.

A bientôt j'espère.

P.S. : je n'ai pas écrit plutôt car j'ai voulu lire en premier l'ensemble du blog.

nathinphoenix a dit…

@ Sweety : Une reflexion comme ca que je me fais... et si personne n'acceptait de le faire ce sale boulot ? I'm a dreamer, I know...

@ N'Drira : bienvenue et merci pour ce commentaire. Oui je suis assez inclassable. J'aime les US mais ayant deliberement choisi de vivre la vie de John 6 pack (le monsieur toit le monde des USA) je vis les choses assez de l'interieur. Je dirais que ce qui est le plus embetant dans ce pays c'est qu'on ne peut pas le detester, mais on a du mal a l'aimer completement. L'expatriation a ceci de bien que l';on apprends qui on est vraiment, sans fards, sans faux-semblant. Penser aux consequences certes, mais ne pas trop reflechir non plus parce que sinon on ne fait rien. Je suis allee sur ton blog de voyage de noce, vous etiez tout pres de chez moi !
En tout cas bravo pour ton francais, parce que j'aimerai bien avoir ce niveau en Italien ! A bientot et good luck ! Nath

N'Drina a dit…

Ah oui, le blog.... mais je ne l'ai pas fini encore, j'ai fait l'ouest, le sud et l'est des etats unis. Et sinon oui, on était pas trop loin puisqu'à Phoenix on a dormi a Scottdales.

Dommage, si on s'était connu plus tôt, on t'aurait fait un petit coucou.

Sinon ben pour en revenir à mon français/italien, je suis bilingue (double nationalité) mes parents eux n'ont que la nationalité italienne. Ce qu'il me manque c'est un bon niveau en Anglais, mais je me soigne, hihi...

véronique a dit…

moi je revendique d'être la fan numéro 1 depuis peu, j'ai découvert ce blog que j'adore,je vis à Paris mais je me rends régulièrement à Mesa pour des raisons familiales . ce n'est pas mon endroit favori dans le monde, mais bon, c'est comme ça; et grâce à nath j'ai un autre regard, c'est bon! je revendique la place de numéro 1 dans le club des inconnus !

nathinphoenix a dit…

@ Veronique : welcome sur le blog ! Oui bon Mesa c'est des fois un peu space... Mais on a le soleil et les palmiers... et maintenant moi !!! bises

Anonyme a dit…

Toujours aussi bon vos posts! Oui, les Américains en reviennent, surtout dans les énergies renouvelables. Il n'y a qu'à parcourir les sites des élections prochaines pour s'en rendre compte. Green Jobs et relocalisation, c'est du pareil au même. Les Français à mon avis en reviennent moins, ce n'est pas facile avec la Commission européenne qui n'est rien d'autre que l'organe de propagande du néolibéralisme le plus dur au niveau mondial.

Croire, comme le dis escampette, que la qualité nous sauvera c'est une illusion. Les Chinois aussi savent faire de la qualité. Ils ne sont pas complètement abrutis. En outre, nos universités ne nous sauverons pas non plus : les Chinois et les Indiens ont des milliers de chercheurs et l'avenir se joue là-bas. Il faut relocaliser nos achats, tout simplement. Sarkozy commence à comprendre quand il propose de réévaluer le Yuan, mais un peu comme le corbeau dans la fable. Tous nos fromages sont partis en Chine.

Sinon, si vous le trouver, lisez la trahison des économistes par Jean-Luc Gréau, c'est instructif, notamment sur les diverses formes de délocalisation.

Pour cette femme, elle devrait relire Rabelais : "science (économique) sans conscience n'est que ruine de l'âme"

nathinphoenix a dit…

@ Anonyme : merci mais dites moi votre nom... ou pseudo... ou que sais-je nom de code...
Je vais eviter de lui faire lire (si je la recroise dans une soiree) tous vos commentaires parce que je ne suis pas sure que sa conscience s'en remette.
A bientot - Nath

Jack et Nath. a dit…

je sais qu'il faudrait savoir faire un tri dans ses indignations, sinon ça risque de déborder.

elsa a dit…

Ca me fait toujours pâlir les autojustification "Si je ne le fais pas, un autre le fera". On se déresponsabilise de tout sous prétexte qu'on ne pourra pas forcément arrêter un processus... Cela sent l'opportunisme à plein nez!

J'aime bien votre blog et votre sens critique!