23 mars 2010

Enfin !

Il faut etre clair : les americains ont le sens de la dramaturgie ! Si, si...

Lorsqu'on fait une reforme en France, ca passe, ca manifeste ou on applique le 49-3. Mais c'est relativement clair, ca va vite : on a la majorite ou pas. On a la rue avec soi ou pas. ( a part notre president actuel, qui arrive a faire ce tour de force d'avoir la majorite absolue et faire retoquer des lois... mais bon !).

Au Etats-unis on sent que c'est la patrie du cinema de suspens, du western grandiloquent, des films de gangsters avec chantage, coups bas, le tout arrose de chianti rouge sang. La politique americaine a le sens de l'entertainment...

On ne comprends pas tout jusqu'au denouement final, et rien n'est joue d'avance, tout peux basculer a tout moment, et ou les amis de tes amis deviennent tes ennemis, et inversement...

La reforme de la sante est passee, enfin ! Apres 1 an de debats a n'en plus finir, de mensonges ehontes du clan du non, de batailles des lobbyistes de tout bord, et au terme d'une apres-midi de vote interminable, ca y est. Barack Obama est entre dans l'histoire americaine, au titre du seul president qui a reussi a mener la reforme jusqu'au bout. Apres une longue journee de suspens, ou le president lui-meme a mouille la chemise en appellant un par un et personellement tous les deputes qui pourraient voter contre...

Je pense que si on ne connait pas les Etats-unis, on ne peut pas comprendre la portee exceptionelle de cette victoire. Mais meme si on connait les Etats-unis, mais que l'on est etranger, on a du mal a apprehender pourquoi ce vote est si important, et pourquoi la consequence va etre certainement tres compliquee pour le president.

Cette loi apporte un enorme plus en matiere de couverture de sante - 97 % des americains et residents des etats-unis seront couverts par une assurance -, en matiere d'acces aux soins - le cobra (plan de couverture lorsque l'on pert son job) et le medicare (assurance sante pour les plus de 65 ans) sortent renforces -, et surtout les assurances n'aurons plus le droit de virer un assure qui tombe malade, de lui denier ses droits pour une maladie anterieure, ou d'augmenter ses cotisations en cas de longue maladie.

Il faut savoir que, tant que tout va bien les assurances de sante sont parfaites, mais que si l'on est diagnostique avec une maladie longue ou invalidante, ou... que sais-je encore, l'assurance se reserve des droits comme augmenter les plafonds de remboursement.
Deux exemples : la soeur d'une amie, atteinte d'un cancer a vu le plafond de sa franchise passer de 25 $ a 800 $. Donc lorsque les marqueurs passaient au dessus d'un certain niveau, elle devait s'aquitter d'une facture de 700 $ par piqure.
Un ami, atteint de sclerose en plaque, doit payer 100 $ par mois, pour une seule piqure. Son assurance ayant brusquement change les regles... Et les exemples sont legions.
C'est en jouant sur ce tableau que Barack Obama a fait changer le vote en sa faveur.

Mais, me demanderez-vous, pourquoi est ce aussi difficile de faire voter cette loi que le parti democrate veut depuis 100 ans ?

Et mais parce que c'est interventioniste (tout le monde doit etre assure, et ca ca passe pas), et c'est un truc que les americains dans leur majorite refusent. Ils ne veulent pas que l'etat leur dise quoi faire. C'est leur liberte d'etre non assure !

Parce que ca pourrai augmenter les impots... Alors la on touche a la constitution meme de l'amerique. Une partie des republicains (parti conservateur, anti reforme ) se structure en "tea parties". Rassemblement protestataire, qui prends sa source au coeur meme de la revolution americaine, avec la fermeture de la compagnie des thes Anglais de Boston, prelude a la revolution...
Et depuis ce temps, les americains ont une sainte horreur des impots, taxes et autres prelevements obligatoires. Ils detestent aussi que l'etat leur dise ce qu'ils doivent faire.
Les Etats-unis, a leur echelle, sont une ex-colonie traumatisee...

Et puis il y a les convictions. Obama a ete oblige de signer un document, reclame par un democrate sinon il votait non, reaffirmant qu'il n'y aurai aucune obligation pour les etats a financer l'avortement.
Les pro-life (anti avortement) ont gagne, et c'etait l'abattement chez les pro-choice (pronant la liberte de choix). Le combat n'est pas fini, et des etats comme l'Arizona par exemple, multiplie les textes legislatifs contraignants et refusent toute subvention, faisant monter le prix d'une intervention...
Tous les jours des femmes meurent d'avorter clandestinement, et seules.

Mais c'etait le prix a payer, pour que la loi passe. Et que vaut la vie d'une femme qui avorte, a cote de celle de 35 millions de personnes qui seront enfin assurees...

C'est une belle victoire, historique, courageuse... meme si le gout est amer.

Cette loi va tres certainement couter sa majorite au president, mais il l'a fait car il croit que c'est juste.

Maintenant il s'attaque a le reforme de l'immigration. Peut etre demandera t'il a Sarko, lors de sa prochaine visite d'etat, de lui preter Besson pour organiser un grand debat qui fera remonter les miasmes infects de l'extreme droite ?

Bah il n'a pas besoin il a "

Allez un peu d'espoir...

Bises de Nathedreamer...

5 commentaires:

L'Imperatrice a dit…

Je lis avec un seul oeil endormi, ah il existe donc encore un monde avec des problemes, j'etais completement deconnectee et c'etait mieux. Bon j'ai des billets en retard.
Bisous!

M@ryline a dit…

une très grande victoire, même si effectivement vu d'ici on a du mal à bien appréhender tout ce que cela représente et les conditions qu'Obama a dû accepter... pour le lien ??? on a la page d'accueil...

La reine a dit…

beaucoup trop de vendus dans cette affaire a mon gout!... et meme si c est signe... c est loin d etre termine... moi je suis decue et j attends le mois de novembre...

Yibus a dit…

D'accord avec toi. On ne fait pas d'assurance santé dans ce pays sans casser ses illusions initiales.
Politique, compromissions (j'ai pas dit compromis, hein...)
En tout cas, jour historique, il restera LE président qui a fait passer une réforme de santé aux USA.

nathinphoenix a dit…

@ L'imperatrice : ah ouais fallait pas partir sinon grosse deprime a l'arrivee... courage !
@ Maryline : C'etait imagine, john Lennon, Yoko Ono et l'utopie des vertes annees...
@ La reine : Ce nest pas simple la politique... on doit faire des sacrifices pour sauvegarder l'essentiel et du coup on mecontente tout le monde. Pourquoi Novembre ? tu veux voter republicain ? Bisous
@ Yibus : C'est entierement cela ! L'histoire ne retiendra que la grandeur et oubliera les compromissions...
Merci d'avoir reagi ! Bisous - Nath