7 mars 2009

Femmes je vous aime !

J'emprunte ce titre de tres belle chanson, a Julien Clerc, pour vous entretenir de mes debuts dans un des champs les plus controverse du social américain.

Que mes lecteurs qui sont anti-avortement s'eloignent, et arretent de lire cet article - voire le blog ! - car je ne vais pas aller dans votre sens, qu'on se le dise.

En bonne fille des annees post 68, j'ai toujours considere que l'avortement, l'acces a la contraception, faisait partie de ma vie de citoyenne, que c'etait la, bien la, et que grosso modo, c'est partout pareil...
Oui je suis une idealiste, et je ne me sentais en effet pas feministe, le feminisme c'est un peu ringard quoi...

J'ai bien entendu des femmes me dire : Attention, rien n'est jamais acquis, les adversaires de l'avortement, s'engouffreront dans les breches des qu'ils le pourront... Mais je ne les ai pas crues.

Et puis me voila dans la plus grande democratie du monde, la premiere puissance economique mondiale, le pays qui pour des millions et des millions d'etres humains represente le pays de la liberte.
Pour tous oui, sauf pour "les salopes" qui veulent avorter ou acceder a une contraception libre.

Je suis dans le pays de la forme la plus achevee de liberte individuelle, mais ce droit la, on le refute, et meme si les femmes l'on obtenu de facon officielle - Roe Vs Wade en 1973 - les ligues anti avortement n'ont pas baisse les bras, et retrouvent a chaque debat des forces encore plus grandes. Et ou la colistiere d'un candidat republicain declare choisir la vie dans tous les cas...

Alors comme aux Etats-Unis rien n'est jamais tout blanc ou tout noir, les realites changent d'un etat a l'autre.
Je vous parlerai de l'Arizona, qui est un etat du sud, tres conservateur, religieux et ou la possession et le port d'armes sont un principe fondateur de la constitution.

Je travaille dans le sud de Phoenix, qui ne se caracterise pas par une population si pauvre que ca, plutot une middle class presque aisee, et ou horreur, enfer et Damnation, il y a un centre d'avortement.
Les medecins changent tous les jours, pour leur eviter de faire des "cibles" selon la directrice, et rares sont les personnes acceptant de venir travailler dans ce centre la. L'equipe est petite, inquiete, silencieuse et formee a repondre a l'agression.
Entre 10 et 15 coups de fils d'insultes par jour, des concerts de klaxons, des manifs le jour des avortements, des personnes qui viennent a 5 cms du visage, sans toucher, mais qui cherchent a intimider. Des patientes qui sont traumatisees, a qui l'on montre des photos - truquees bien-sur ! - de foetus sanglants abandonnes sur le sol d'une salle d'avortement...
Je me souviens de cette scene de "Juno" - excellent film vivement recommande pour la peinture tres crue de l'amerique d'aujourd'hui - ou la jeune-fille refuse 'avorter car une femme, devant le centre, lui dit que le foetus dont elle est enceinte a des ongles, et bien on en est la !

Ca ce sont les activistes, les illumines. Mais les donateurs eux-memes versent des sommes d'argent pour le suivi gynecologique, pour la contraception, mais refusent que leurs dons servent aux centres d'avortement.

L'etat d'Arizona ne verse rien aux centres, et attendent la moindre faute pour le fermer.

J'ai commence il y a 4 semaines, et tres enthousiaste, j'ai recu une douche froide car personne ne me parlais. On m'evitais, on me disait a peine ce que je devais faire, on ne m'a pas expliquer le fonctionnement du centre... J'etais deja pas en pleine forme, mais alors la, ca m'a acheve. Je ne comprenais pas...

Puis j'ai su.

J'ai ete evaluee, testee, bizutee. L'equipe devait savoir a qui elle avait a faire. Non pas par mechancete, ou malignite, mais par prudence. En effet, lors de mon entretien j'avais declare ne pas avoir de probleme a travailler dans un centre d'avortement, et ca c'est un peu suspect... J'ai appris que certaines personnes se faisaient embaucher pour noyauter le systeme de l'interieur. Alors la prudence est de mise. En plus je suis etrangere, sans veritable background aux etats-unis...

Alors je fais ce que les autres n'acceptent pas : travailler dans les salles d'avortement.

En me disant au revoir, l'autre jour, la directrice me dit a quel point elle est surprise que je crois en leur combat.

Et oui, dans mes deux pays, grace a Simone Veil, sous le septenat de VGE en France, et bien avant en Suisse, les femmes ont obtenu le droit inalienable de mettre un terme a leur grossesse.

Les 343 Salopes ont reussi...

Mais mefions-nous, les activistes ne s'avouent pas vaincu et la baisse drastique des subventions au centres de planning familiaux, va les aider grandement.

Restons vigilentes mes soeurs, pour nous, nos filles, et nos fils et notre liberte.



Ca se passe en France, en 2008...

Je vous embrasse - Xenath

16 commentaires:

Montana a dit…

Vraisemblablement, je suis le premier à poster (bon, voila une satisfaction quie ne m'offrira pas mon café du matin pour autant comme, de plus les machines à jus sont toutes en cours de remplacement dans ma boîte. Vouv vous en foutez et c'est hors sujet ? Vous avez raison, c'était juste une parenthèse). Alors, D'ABORD, bon retour chez toi Nath et ça n'est pas faute d'avoir jeté un oeil quasi quotidien pour voir s'il y avait du nouveau.

Et donc, pour un come-back, au lieu d'arriver avec un café FRANCAIS (voire italien) et les viennoiseries du patit matin. Poum, égale à toi-même, tu démarres avec un coup de gueule ... justifié ;))

Comme je te l'ai dit "chez moi", il faut toujours garder un oeil critique sur ce qu'on aime sous peine de devenir un fanatique aveugle.

Ce que je constate, c'est que si les US ont fait de gros efforts jusque là, la partie la plus difficile va être de changer la mentalité de ces enfoirés de puritains, les pires hypocrites qui soient dans cette Amérique qui se veut ultra-nickel-chrome. Une fois de plus, je tire mon chapeau face à ton courage car là, tu risques d'affronter un sacré monstre.

Alors, continue d'être salope, je t'y encourage à deux mains même si je prie pour qu'il ne t'arrive strictement rien de mal.

Go Nath, gooooo !

Sissi a dit…

Je ne sais pas comment tu y arrives, comment tu peux travailler la-bas sans t'offusquer, claquer la porte et prendre un billet retour, car les personnes anti-avortements me font peur, je ne peux les comprendre, ni accepter leurs flots d'inquantifiables de betises pour justifier leur interdiction morale d'avorter.
Je plains surtout ces femmes qui choisissent de ne pas continuer leur grossesse, ce n'est deja pas un acte facile en soi, alors se voir injurier, menacer, culpabiliser, desinformer, je n'ose imaginer dans quel etat elles doivent se trouver.


Puis je ne sais pas, quand tu vois une fille de 18 ans, avec deja 4 enfants (!), de peres differents, sans ressources, sans perspectives d'etudes, on peut penser que la societe US a quand meme un sacre boulot a faire en terme de planning familiale et d'education en la matiere.

En tout cas, chapeau, c'est malgre tout un chouette travail que tu as trouve et assez atypique en territoire etranger, donc bravo a toi et courage.

Bises!

ps: nice to read you again
ps1: Obama a vote pour la reprise des Stem Cell Research que Bush avait interdit car allant contre God, c'est deja une bonne chose.
ps2:XOXOXO

Sissi a dit…

erreur : d'inquantifiables betises, c'est le non cafe de Montana qui m'a perturbe.

Montana a dit…

@Sissi : Il a bon dos mon café d'autant que je m'aperçois que dans le feu de l'action ce matin, j'ai tapé comme un vrai naze, c'est bourré de fautes de frappes. Arf, à propos de café, je te conseille l'album "Montana Café" de Hank Williams Jr ;)))

Adeline a dit…

Je suis contente de te lire de nouveau.
Tu travailles pour une honorable cause, la defense des droits des femmes.
Je te tire mon chapeau car cela doit etre vraiment difficile de subir ce que ces associations anti-avortement font subir a ces centres, et surtout a celles qui veulent avorter.
J'ai vu le film Juno, que j'ai beaucoup aime.
Il y a encore beaucoup de travail a faire pour que les mentalites changent, meme en France.

Bises !

Homéo a dit…

je commençais à me demander si tu allais bien et si ton nouveau boulot n'était pas trop compliqué ... voilà ta réponse.
Hum on peut dire que tu mets les mains dans le cambouis ; ohhh que cette image est aide pour ce sujet !! je ne m'en suis aperçue qu'après l'avoir écrite mais comme je n'ai pas trouvé de synonyme pour la remplacer je laisse. Ce que je veux dire c'est qu'il y en a qui intellectuellement revendique, et puis y'en a d'autres qui se collent à la réalité, à la difficultés brutes et bien tu as toute mon admiration et mes encouragements pour oeuvrer de la sorte.
Je t'envoie plein de courage .

Yibus a dit…

salut Nath,
Je vais faire poil à gratter mais sache que mes interrogations et remarques sont en toute bonne foi.

- Pourquoi souhaiter que les lecteurs anti-avortement s'éloignent... Bigre, leur dire d'arrêter de lire le blog parce que tu n'es pas d'accord avec eux, c'est beau la démocratie !
Ça, c'est de l'attaque.

- pourquoi seules les soeurs devraient rester vigilantes ? Pourquoi pas les frères ? Puisque tu parles des fils, les pères ne devraient-ils pas être concernés ?

- Je considère, comme toi, que la baisse des subventions aux plannings est dramatique.

- Ce qui me trouble le plus, c'est la vidéo que tu as mise.
Ok, la vidéo est faite par des anti-avortements motivés (commentaires inutiles).
Pourquoi écris-tu ensuite "ça se passe en France, en 2008 ?"
Que regrettes-tu ? Que cette jeune fille ait deux enfants aussi jeune ? Qu'elle puisse dire qu'elle est contre l'avortement à la télé ?

Elle est dans son droit, il me semble. Les lois française, que je ne connais pas bien, sont ainsi faites.

Je sais, nous vivons dans un pays (les États-Unis) où le droit à l'avortement est un combat quotidien, où les activistes sont acharnés, virulents, sans dout en état de guerre (et peut-être outrepassent-ils la loi).
Je respecte tes idées, les partage dans leur immense majorité, soutiens et admire ton choix.

Mais concernant la vidéo... et pour faire dans le grandiloquent. Pour sauver la démocratie, tu voudrais interdire les ennemis du droit d'expression ?

bises
(c'est étonnant ; mon prochain billet sera pour parler du machisme à Hollywood...Les USA, pays du machisme ordinaire...)

Corinne a dit…

Coucou Nath !

J'espere que l'ambiance est meilleure maintenant que tu sais ! Marianne m'avait raconte tout ca, enfin l'ambiance autour du centre et je sais que tu t'y attendais mais quand meme... chapeau. Les mentalites doivent evoluer c'est sur et pas qu'en Arizona malheureusement...

Alors comme ca c'etait Spring Break chez toi ???

Bises ma belle, bon courage...

nathinphoenix a dit…

@ tous : c'est gentil de ne pas m'avoir oublie malgre mres infidelites bloguesques...

@ Montana : fais la greve, priver ses salaries de cafe c'est inadmissible ! Sinon c'est vrai que changer les mentalites c'est le plus complique, en effet. Merci de prier mais bon je ne pense pas que je risque grand chose... bises a toi.
@ Sissi : ah ben si je devais changer de pays chaque fois que je vois un truc bizarre, je vivrai dans un aeroport en zone de transit ! Et puis j'adore etre anti-consensuelle.
@ Adeline : c'est plus simple pour moi de supporter que pour les femmes qui ont recours a l'avortement. Et puis c'est important de pouvoir connaitre l'envers d'une societe.
@ Homeo : je comprends le "cambouis" et surtout je le prends comme un compliment. En effet je suis tres peu intellectuelle !
@ Yibus : Tu as parfaitement raison dans toutes tes remarques. Mais en fait ce sont des maladresses. Je ne veux pas que ceux qui lisent mon blog et ne sont pas d'accord avec moi arrete nt. C'est juste que je les previens qu'ils vont avoir - pour cet article, et puor un certain nombre d'autre -des raisons de s'ennerver. Chacun peut penser ce qu'il veut dans le respect de l'autre. Pour ce qui est des remarques sur les soeurs, oui bon la c'est con parce que en plus je me suis fait la remarque en relisant ce matin. Et oui les messieurs aussi sont concernes,
d'ailleurs je prepare un article sur la contraception masculine aux states.
Pour la video, j'ai surtout vu les commentaires. Cette video a ete faite par une personne qui est manifestement anti-avortement, et je trouvais interessant comment il detournais les paroles de ce couple. Mais alors la ils font ce qu'ils veulent. Et puis la jeune-fille parlait de son desir d'enfant ce que je trouve parfaitement respectable... je suis consciente d'avoir ete maladroite dans cet article, desolee mr le journaliste...
@ Corine : si tu savais les enregumenes auquel j'ai eu affaire en france ! Et puis la directrice m;a dit que les vitres sont blindees alors...

ariana a dit…

je m'attendais à trouver un commentaire anti-avortement, comme j'ai vu des coms anti gay chez Valérie, etc. Bravo, Nath, ce billet est magnifique, ça valait l'attente, et je comprends mieux pourquoi ils te battaient froid jusqu'ici.
Dommage, j'ai oublié le contenu d'un bumper sticker vu à Wholefoods l'autre jour, du genre vous tuez une vie pour votre propre confort, ou une connerie de ce type. A dég.

Bref, bravo ma Nath, je reconnais bien ton courage, j'espère que l'ambiance a maintenant retrouvé un aspect plus serein pour toi. Bisous et bravo.

legio a dit…

Dire que les états unis sont le pays de la liberté est à mon avis une erreur.Il n'y a pas de pays de la liberté.Il y a des choses ou des attitudes plus libres dans certains pays et pas d'en d'autres.La vraie liberté est la liberté de conscience et c'est la plus grande des utopie, car la conscience de chacun est différente et donc a ses propres limites. Mais une plus grande tolérence de part et d'autre est une necessité absolue.Je pense que l'avortement ne devrait pratiquement pas exister sauf en cas vraiment extrème.On ne devrait pas avoir recours à l'avortement si l'éducation et l'information sur la sexualité était bien faite,que la contraception sous toutes ses formes étaient bien réalisée.Mais par hyppocrisie ,fausse pudeur, bêtise,motifs religieux sectaires et bien on laisse les filles ou les femmes se "démerder avec ça" et on joue les outragés lorsqu'on attente à la vie humaine.Moi j'accuse ceux qui en amont n'ont pas assuré leur role d'éducateur,de formateur intellectuel ou de conscience, d'être les vrais assassin des foetus. Soyez forte et prudente car je ne pense pas que vous changerez la mentalité de rétrogrades là bas mais comme dit la pub: revenez on a les mêmes à la maison.Cordialement.

veronique a dit…

Ah enfin, tu reviens et je ne comprends pas, je vois que ton message date du 6 mars et je ne le découvre qu'aujourd'hui, je m'inquiétais de ne plus te lire...
Passionnant, je te reconnais bien dans ce combat..il n'y a pas de hasard...bravo et bravo et ça serait bien qu'on se cause...
je te fais plein de bisous

Mireille a dit…

Bravo et continue, car moi j'en "marre" de voir ces pauvres gamines, encore une nouvelle aujourd'hui, 15 ans, elle a le visage d'un bébé, mais est prète a accoucher, sans ressources, le papa ?? le même âge, la famille ?? c'est n'importe quoi...

Homéo a dit…

Bon un peu de polémique sinon Ariana va pas être contente ;)
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec Legio, parce que les IVG pas les IMG (interruption médicale de grossesse) ne sont pas toujours liées à une non éducation des jeunes filles. Une grossesse peut intervenir chez toutes les femmes , mêmes informées, même déjà mère, même......blablablabla, les raisons surement psychologiques, de déni, de désir...
Mais si cette femme ne VEUT pas de cette grossesse elle a le DROIT d'y mettre fin.

Lilychocolat a dit…

Hello Nath, desolee pour toi que ces quelques semaines de demarrage aient ete aussi dures... Bon courage a toi!!!

bennejean a dit…

c'est super ce que tu fais ! pour ce qui est de phila, tu viens quand?
bises