19 mars 2009

D'une crise a l'autre...

Ce matin la j'ai 6 ans et je sens bien que depuis quelques temps les choses ne sont plus pareilles. Mes grands-parents - qui m'elevent - ne vont pas bien. Ma grand-mere pleure souvent et mon grand-pere, lui si jovial d'habitude, ne sourit plus jamais. Ce que je ne savais pas, c'est que nous sommes en 1973 et que nous vivons le premier choc pertrolier.

Mes grands-parents, a la tete d'une petite entreprise de chauffage, viennent de subir un gros probleme. Un promoteur a fait faillite, en leur laissant une ardoise de plusieurs millions d'anciens francs (ce qui a l'epoque est enorme... ).

Ils ont besoin de l'aide des banques pour passer le mauvais cap. Mais le credit crunch fait rage et la banque refuse tout credit. Mes grands-parents m'annoncent que nous demenageons a Paris.

Ils ont tout perdu.

Ce jour la, mon enfance est partie. L'insouciance de l'enfance. J'ai vu mon grand-pere tirer les sonettes pour trouver un job a 50 ans, ma grand-mere sombrer dans la depression et c'est ce qui m'a dirige - des annees plus tard - vers l'aide aux chomeurs.

Lorsque je recevais des gens casses je me souvenais d'eux. Je n'ai jamais suivi de personnes "heureuses" d'etre au chomage. Celles-la ne revenaient en principe pas dans mon bureau.
Leurs histoires debutent toujours par le licenciement. Moins dramatique et plus humain qu'en Suisse, ou le systeme est a peu pres pareil qu'aux Us, la recherche d'emploi, elle, est plus difficile.
La premiere chose qu'on regarde c'est le nom du candidat. Aie il ne fait pas bon s'appeller Mamadou ou Omar... A moins d'etre le top specialiste... mais la en general les gens ne sont pas au chomage. Lorsque nous echangiona avec mes collegues de l'ANPE, ils me disaient a quel point c'est dur d'entendre des chefs d'entreprise leur dire :

Et puis vous ne m'envoyez pas des noirs et des arabes, hein, parce que je ne suis pas raciste mais ils ne savent pas travailler.

La loi ne le permet pas, monsieur, madame...
Oui et ben c'est entre nous, et puis si vous voulez pas de mon offre...

Et puis apres c'est l'age. A cette charmante dame de 43 ans, secretaire medicale, 20 d'experience, on reponds que
non decidement, on cherche quelqu'un de plus... moins... enfin vous voyez...
Non je ne vois pas.
Mais vous etes senior et on cherche une junior. Moins agee quoi...

Oui a partir de 37 ans, on est moins malleable, moins souple, on coute plus cher, bref non decidement, on ne correspond plus.

L'experience est passee au crible, et je suis devenue une experte de la redaction de CV pour cacher "les trous". Conge parental, maladie, chomage... etc. Et puis apres ce sont les gens qui ont change d'activite, ca ne passe pas, ou alors c'est suspicieux.

Et puis l'entretien, ou on demande a cette jeune femme si elle prends la pillule, parce que hein les conges mater sitot le CDI signe, on connait !

A un moment, je m'occupais le ASI - appui social individualise - la derniere des mesure pour aider les allocataires du RMI a rebondir. Des gens casses, en precarite familiale (si le divorce n'est pas passe par la), en difficulte physique (beaucoup de medecins ne veulent plus des gens a la CMU), vivant dans des taudis insalubres.

Et on rencontre aussi des entreprises formidables. Des dirigents qui pensent que l'entreprise est la, d'abord pour fournir une activite a des salaries, qui en echange donne leur professionalisme. Celle qui m'a le plus marque c'est Mac Donald's. La "manager" a toujours joue le jeu en matiere d'embauche, meme difficile.
Et puis ce ferronier qui prenait en apprentissage, une de mes stagiaire et allait la chercher puis la ramener.
Et puis ce restaurateur qui faisait passer les entretiens d'embauche devant un bon repas - a l'eau precisait-il ! -
Et puis plein de gens formidables, car le monde n'est pas manicheen.

Tout ca pour repondre a tous ceux qui pensent que le chomage en France est tellement plus humain qu'aux US.
Le licenciement y est plus dur, plus brutal, moins "humain" je suis d'accord. (meme si en ce moment ca a tendance a se radicaliser un peu)
Mais la personne qui cherche un job y est largement moins stigmatisee qu'en France.

Les chefs d'entreprises disent que c'est parce qu'on peut virer les gens plus vite... Mouaif... suis pas vraiment sure, et puis je n'ai pas forcement d'explications... c'est comme ca...

En tout cas je fais un enorme bisou a Stephanie de Philadelphie. Take care ma belle...

Et je lance un coup de chapeau au personnel des "poles emploi' (ex ANPE) si souvent decries, moques, villipendes, mais qui dans leur immense majorite font un boulot formidable.

Bises de dessous le palmier...

Et puis pour tous ceux et celles qui pense que j'exagere et que je fais du "Zola", tous les exemples sont vrais...

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Bravo Nath pour tous tes articles que je lis avec grand plaisir.
J'ai ete au chomage une fois, pendant quelques mois. La periode la plus dure de ma vie professionnelle.
Ton message fait echo a beaucoup de choses ressenties alors.
Bravo encore!
Bises de San Diego.

Marianne

Sissi a dit…

J'aime bien tes recits de tes emplois.

Ouais, en ce moment dans la famille de mon mari ca ne va pas du tout, les emplois se perdent du jour au lendemain, generalement un coup de fil le vendredi comme quoi ce n'est pas la peine de revenir lundi matin, la chute est dure car certains avaient de tres bonnes places depuis des annees et certaines tantes ne sont plus toutes jeunes...
Ouais je suis triste pour Stephanie que je connais en vrai, elle est si gentille et avenante, elle ne merite pas ce qui lui arrive, surtout fait avec autant d'inhumanite.

Montana a dit…

Comment ne pas être d'accord avec tes propos ? Moi qui ai dépassé la cinquantaine, qui vient à mon boulot sans conviction car dans un placard comme pas mal de mes collègues, où sans doute la carriole se profile au loin (j'ignore si ma boîte pourra supporter un plan social, nous sommes assimilés fonctionnaires car de service public), il est clair que retrouver un emploi à mon âge serait une cata à -8 ans minimum de la retraite.

J'ai parcouru le dernier billet de Stephanie à Phily mais n'ai pas eu la décence de poster chez elle sous peine de compassion mal placée dont elle se passerait bien pour l'heure. Donc, c'est vrai qu'on peut critiquer "l'art et la manière" de l'embauche en France, en cas de licenciement, mais nous avons au moins droit au préavis. J'imagine donc sans difficulté le terrible cauchemar qui vient de la frapper.

Alors, j'espère que le père Obama saura faire preuve de fameux changement que les américains attendent en termes de couvertures sociales en faisant voter une loi sur un préavis minimum. LA, ce serait un REEL progrès. C'est vrai que pour le moment, ce monsieur n'a pas encore gagné ma confiance, alors que je ne vois les US que de chez nous, en France ou alors en touriste sur place. Avoir voté pour lui en tant que symbole est déjà très bien, certes, mais l'estomac humain, lui, n'a pas les mêmes yeux ni les mêmes oreilles que des symboles.

Continuons d'y croire malgré la crise mondiale qui est bien là, où on ne fait que retarder l'échéance de l'inéluctable grand clash mais jusqu'à quand ? Nul ne le sait pour l'heure tant de paramètres étant en jeu.

Stephanie (Philadelphie) a dit…

Je ne vois ton article qu'aujourd'hui, Nath.
MERCI. Ca fait chaud au coeur et c'est chouette de partager tout ca. C'est peu, ce ne sont que quelques petits mots, mais c'est deja beaucoup, comme on dit.
Pour en revenir a ta compagnie qui serre la vis pour ne pas licencier (normalement ! Et j'espere vraiment qu'elle va s'en sortir comme ca), mon cabinet aurait pu faire ca il y a deja quelques mois : j'ai appris dans le journal le salaire annuel d'un avocat sans experience (dans mon ancien cabinet), qui sort de l'ecole ; ca fait peur tellement c'est INDECENT... Comme il aurait ete preferable de diminuer les salaires ENORMES (et meme le mien, BIEN SUR !!) et repartir mieux tout ca...!!! Je comprends qu'on veuille s'enrichir, c'est tres bien et c'est tres bien d'etre paye en fonction de ses etudes, son experience... Mais il y a des limites a la decence, je trouve. Un avocat travaille dur et a etudie beaucoup, d'accord, mais il ne va pas non plus a la mine, faut pas pousser !
Crotte !
:-P
Enfin...
Bisous !
PS : Et sinon, je vais bien et je ne suis pas aigrie DU TOUT, je le precise bien !! Hi hi hi !!
:-D