27 févr. 2009

Putain... un an !

Allez haut les coeurs, j'arrete de me lamenter sur mon sort, et de dire que c'est dur, patati, patata... Parce qu'enfin, merde, je realise le reve de tant de gens...

Cela fait un an aujourd'hui que j'ai debarque sur le sol americain, en me demandant a quelle sauce j'allais etre mangee.
Mon fils m'avait affirmer du haut de ses bientot 9 ans : jamais je ne parlerais anglais et vous serez bien obliges de rentrer... Gloups.
Seb, a qui je posais la question idiote : mais si ca se passe mal on peut rentrer ?, me dit tranquillement : non, la c'est pas possible... Re gloups.

Nous debarquames tard, sans avoir mange, avec nos 7 valises, notre optimisme et une question qui me taraudais : et si j'avais fait une connerie ?

Parce que voila, sous mes dehors de grande fille aventuriere, toujours prete pour ailleurs, a lever le pied (comme disait ma grand-mere ) je suis une vrai pantouflarde. Si si si, j'adore partir, mais pour mieux revenir a un endroit ou j'ai mes racines. Suis une paysanne dans le fond. Je me sens bien dans un endroit et j'y reste.

Alors venir habiter aux ameriques !!!!!! whaou sacre defi.

Meme si j'ai eu une baisse de moral, due je crois essentiellement au desenchantement de l'habitude, le changement est plutot positif. Voire meme tres positif. Pour l'essentiel : ma famille.

Lorsque je vois Seb rentrer a 17h30, en forme et ayant du temps et de l'energie pour s'occuper de ses loulous, lorsque mes enfants me disent des etoiles dans les yeux que la vie est magnifique, et que je les entends s'eclater avec les gosses de la rue, lorsque mon fils qui ne voulait pas parler anglais, ecrit une histoire de deux pages en anglais et veut la faire publier(lui qui detestait lire et ecrire ), alors je me dis Yes, tu as eu raison.

Les changements provoquent des cassures, des cesures, des difficultes personnelles, des dechirements, mais c'est la vie qui veut ca.
Et je prefere vivre la difficulte que ne pas vivre du tout...

Alors maintenant que tout est bien en place, je m'occupe de MOI, moi moi moi...

Au bout d'un an je devais arreter le blog. C'est ce que je m'etais promis. Comme une bequille que l'on abandonne pour marcher seul.

Mais non, vous me subirez encore, car je vais continuer, m'extasier, m'enerver, m'amuser, raconter.

Je me souhaite donc un bon premier anniversaire d'installation, et un bon premier jour de vie en tant qu'immigree revendiquee. Non je ne suis pas une expat... car je veux vivre les choses d'un bout a l'autre, pour ne pas dire : je regrette...

Et puis une constation : je suis fiere de moi, de ce que j'ai fais, et de ce que je vais faire !
(euh c'est pas mon habitude l'auto satisfaction mais je n'aurai le premier anniversaire d'installation aux etats-unis qu'une seule fois alors, j'en profite. )

Je vous embrasse - Nathlaguerriere...

Non je ne suis pas bipolaire !



Euh c'est de l'humour !

16 commentaires:

Homéo a dit…

t'as pris tes pilules ? C'est bien allez hop c'est reparti........
En plus nous sommes immigrées volontaires avec les moyens de vivre plus que bien (ce fut ma pensée pour toi y'a moins de 20 minutes face à mon lave vaisselle, et oui même devant mon lave vaisselle je pense à toi ;) ).
bon là je bise pas , faut pas exagérer

nathinphoenix a dit…

mais moi si ! je te bise et te rebise... le fait est je me suis foutue un coup de pied aux fesses... bye m'dame et bon bus...

Mireille a dit…

Super !! encore de la lecture...ouf j'ai bien cru que tu allais tout laisser tomber.

1 an déjà c'est incroyable que le temps passe vite et nous nous devons rentrer bientot...mais j'ai pas envie et je ne te parle pas des enfants, eux ils veulent rester pour toujours..
Et voilà dans quelle galere nous sommes aujourd'hui, pas envie de retrouver un mari qui ne rentres jamais avant 20h, ou qui part des emaines entieres, des enfants chez les grands parents pendant les vacances, des dimanches et jours feriés travailles, une maison beaucoup plus petite, ...
Profite un max de ce que tu as pour l'instant... de ton temps,de tes enfants et mari, des choses de la vie...car cela passe trop vite.

Allez bon annivesaire...oups j'oubliais tu nous a pas raconté les baleines...
Bises et a bientot.

Lilychocolat a dit…

Bravo Nath pour ce billet, et bon anniversaire d'installation ;-)

Sissi a dit…

Ah ben je t'avais deja envoye mon Happy Bittersweet First Anniversary sur l'autre com' mais tu publies plus vite que ton ombre.

Donc je reetire mes bons voeux!


Tiens une citation que j'aime beaucoup:



"Courir le monde de toutes les façons possibles, ce n'est pas seulement la découverte des autres, mais c'est d'abord l'exploration de soi-même, l'excitation de se voir agir et réagir. C'est le signe que l'homme moderne a pris conscience du gâchis qu'il y aurait à rendre passive une vie déjà bien courte."
(Xavier Maniguet)

puis celle-ci

"Partir, c'est quitter son cocon, ouvrir ses ailes et s'envoler. C'est s'apercevoir qu'on n'est pas les seuls sur la planète, qu'on ne sait pas tout comme on le pensait. On devient plus humble, plus tolérant, un peu plus intelligent ." ( P.Fillit)

Sinon, pour Ophelie, heureusement j'ai vu que tu indique que c'etait une blague, ouf! J'ai eu peur que ca aille encore plus mal que tu ne le dises.!

Corinne a dit…

Tout le monde dans la salle : Aaaah !
(soupir de soulagement)

Bises vous 4 !

Elo a dit…

Aaaaaahhhhh

:D
bon ca va, c est rapide chez toi, t'es une battante!!!
Bravo et tres bon anniversaire d'installation.
dire que ca fait deja un an que je te suis... pfiou, ca passe trop vite.

des bises tout plein

Anonyme a dit…

je suis une lectrice de l'ombre..
cela fait plusieurs mois que lit ton blog et je l'adore
j'admire ton courage et ta détermination ( j'aimerais bien pouvoir un jour vivre la même chose ...)
bon courage pour la suite

coucou canada a dit…

Quel heureuse coincidence, moi ca fait un au aujourd'hui , soit le 28 fev que je suis arrivee au canada.
Pour moi c'est un an de bonheur et la premiere annee ou j'ai vraiment l'impression de VIVRE. Mais le canada c'est pas les States , je le sais bien.Meme si c'est tout pret, c'est different. Ici je vis au pays des bisounours. Des gens toujours gentils et sans arriere pensee. La vie est simple mais la nature est grandiose.
En tout cas joyeux anniversaire a toi et a toute ta famille. Quel chance pour ont fils tu te rend compte si nous on avait eu ca ? bilingue, grandir aux etats unis, connaitre des cultures differentes, voyager etre ouvert d'esprit Haaaa ca promet un ebl avenir tout ca.
Encore felicitations pour ton blog.
ElisaCanada

Montana a dit…

Marrant ça, ton bifton arrive au moment où je termine celui sur mon tout premier voyage aux US et les émotions qui en ont découlées.

Tiens bon, j'arrive ... dans quelques années ;)))

Marizona a dit…

Nath, mets non le lien de ton premier post. J'aimerais bien le lire voir si tu as changée...

veronique a dit…

Un si beau projet, aller de l'avant, oser..pas facile mais c'est super et tu sais comme j'ai toujours encouragé votre départ même si on vous perdait tout près de nous...
Et surtout continue à écrire, la béquille, si béquille il y a, c'est pour tout le monde..et on en profite.
Je suis très heureuse pour vous et me réjouis de venir vous embêter encore un peu l'été prochain..
Je t'embrasse bien fort...

ms a dit…

Alors je profite de cet anniversaire pour laisser mon premier com. Je te lis depuis quelques mois et je souris souvent ! Je suis expat aussi, mais en Europe, donc pas la meme situation. J'ai vécu, il y a un certain temps, aux US et j'adore retrouver des situations ou il y a comme un air de déjà vu. Personnellement, je trouve que l'expat est un grand grand plus pour toute la famille. Bon anniversaire d'installation et bonne continuation.

ariana lamento a dit…

et bien tu nous prouves une fois de plus que la vie c'est ca, des hauts et des bas, et on continue. Bravo, tu nous en donnes a tous, des coups de pieds au cul (n'en profite pas trop quand meme.)
Je te fais des bises admiratives! --c'est mieux que des hugs, crois moi.

Claire a dit…

Bon anniversaire Mdame Nath !
Moi aussi je suis fière de toi, de moi, de cette prise de risque, de cette vie que nous menons !
Ce n'est pas toujours facile, tu l'as si bien dit ! mais ça vaut la peine d'être vécu !
Bien contente que tu n'abandonnes pas ton blog ! Ouff on l'a échappé belle !
Nous n'avons qu'UNE VIE alors il faut la VIVRE A FOND !!!
Bises

sandrine a dit…

Un an seulement? ca passe vite! A cahque fois que je me suis installee quelque part (Montreal puis le Maryland puis la Floride), il m'a fallu un an pour ne plus deprimer et commencer a aimer mon nouveau coin. ALors le plus beau est devant toi!