24 févr. 2009

Franchise...

Vous avez pu remarquer que je n'ecris plus depuis une semaine...

Tu n'es pas loin Sissi, ce n'est pas une baleine qui m'a engloutie, mais le gris. Il m'est tombe dessus comme ca, sans que je sache pourquoi, une envie de rien, de ne parler a personne, de ne plus voir personne... Je me suis forcee, et j'ai bien fait, avec Virginie ma copine d'ici, ca s'est bien passe, j'ai passe un tres agreable moment, j'ai bien ri et a ce moment je me sentais bien.

Mais sitot seule, la peine immense est revenue.

Peine de quoi ? ben je ne sais pas. Peine de la France, peine de mon ancienne maison, de mes cafes avec Mimi, de mes heures telephonique avec Annie, de mes reunions de boulot avec Alberte, des gens qui parlent francais autour de moi, peine de mon ancienne vie.

Plus envie de me battre, de travailler, de reflechir a ce que je vais dire... Plus envie de huger, d'etre hugee... plus envie de faire 10 magasins pour trouver les ingrediens d'un diner tout simple.

Plus envie de conduire avec une boite de vitesse automatique et de faire des sourires aux autres conducteurs... Plus envie de repondre poliment a la caissiere, qui me demande trois fois de suite si tout va bien aujourd'hui...

Bref pas envie, plus de gout... Je suis allee sur internet pour reprendre un billet de retour, et puis non bien sur, je suis raisonnable.

Ceal va faire un an que je suis la et c'est un cap... C'est ca, surement...

Corinne m'a dit que ce type de phase est normal, mais qu'ensuite on passe une phase. Oui c'est cela je passe a la seconde phase.

Je prends juste un peu de temps encore... Pardon.

16 commentaires:

Homéo a dit…

je pourrais te dire "oui moi pareil!" mais je l'ai écris autrement ....
http://homeopathik.wordpress.com/2009/01/02/la-rondeur-des-jours/

sinon y'a la nouvelle star qui recommence en France et je cherche des complices pour regarder les emissions en décalé avec moi, la musique et le "ras des paquerettes" ça change les idées ;)

Ariana Lamento a dit…

je te comprends. Moi, ça fait 13 ans, et la peine est parfois absente, parfois aussi douloureuse qu'un poignard en plein cœur.
Et puis je regarde mon mari et mes gosses, je me réfugie dans la musique, je me fais des films, j'écoute mes podcasts, je visite Versailles et le Louvre virtuellement, et puis ça passe...
Je te fais des bises, je pense à toi, tu peux prendre un billet pour ici, si tu veux, Titi et Minna seront ravis, tu penses! Et moi donc! En plus, tu verras Alice et Pipelette, un vrai plaisir à soi tout seul, je t'assure! De quoi te faire oublier Paris!

Mylène a dit…

Tu vas certainement penser que je suis egoiste...(en même temps c est un peu vrai en amitié) mais ca me rassure un peu de savoir que l on te manque encore.. car oui cela fera 1 an le 27 février que vous etes parti et le manque est tjs aussi grand. Pas une soirée entre amis sans que l on parle de vous ou de nos folles soirées. Et il est vrai que bizarrement vers cette date(les communications avec skype ne passe pas bien ou pas le temps mais c est plutôt pas le courage) et des que l on parle de vous ...mes yeux se remplissent de larmes et ma gorge se serre mais en même temps je suis très fière de vous et de votre parcourt et je sais que QUOI QUE JE FASSE OU QUE JE SOIS RIEN NE VOUS EFFACE, ON PENSE A VOUS !! Allez courage ma puce je t aime très fort
ton amie a qui tu manques ENORMEMENT !!

Elo a dit…

gloups....
J'imagine que ce cap est difficile à surmonter.
Essayes de te trouver des petits plaisirs français.
C'est Mardi gras aujourd'hui, fais des crêpes ou des bugnes :)

Je pense que tout le monde passe par là, car c'est humain, je n'y couperai pas non plus. Et le + dur comme tu dis c'est de s'accrocher et ne pas renoncer.
Je t'envoie plein de gros bisous, et de câlins de télétubbies (même si tu ne veux plus de hugs).

Et je pense à l'instant, comme la vie est injuste, je donnerai cher pour qu'on échange nos pays!
Car moi, c'est de rester ici, en ce moment, qui me rend morose et râleuse!!! Et pourtant, je parie pas 100balles que dans 6 mois ou 1 an je déprime comme toi.

Rha ces filles, jamais contentes! :-)

gros bisous Nath, et courage!!!!

Sissi a dit…

Been there, done that.

C'est bien naturel ce que tu ressens, la premiere annee, tu prends des reperes et un nouveau toi se construit, cependant tu deviens un peu spectatrice de ta nouvelle vie car certaines choses et valeures sont si eloignees de ce dont tu as l'habitude et de ce qui est ancre en toi que de temps a autres, tu en as marre de cette mascarade et tu craques.
Et l'envie de rentrer se fait sentir comme un poison qui t'empeche de fonctionner correctement.

Ca ira mieux dans quelques temps, faut pas avoir honte de ton self-pity, la vie aux US meme si tres attirante n'est pas si facile que ca, ils sont quand meme bien differents de nous et des fois notre seuil de tolerance est mis a mal...

Me think, tu devrais aller faire un tour chez TJ Maxx, t'acheter un sac a main, rien de tel pour remonter le moral.

Mireille a dit…

Oh, je te comprend trop bien ma pauvre Nath, c'est vrai c'est épisodique, par vague mais quelquefois elles sont dur a surmonter...mais avec ton boulot, cela va changer, moi c'est ce qui m'a sorti de ma grisaille..et oui l'expatriation c'est bien mais qu'est-ce que c'est dur...
Allez courage, le printemps arrive !! et puis allez faisons comme Elo, bugnes et crepes ce soir avec du champagne californien c'est pas mal car leur cidre c'est du jus de fruit ici....
Bisous et à bientot.

Adeline a dit…

Je vois que nous passons tous par cette phase. Le moral qui fait yo-yo, l'envie de rien...
Ce n'est qu'une mauvaise periode a passer.
Quand commences-tu ton boulot ?

Moi comme je ne trouve pas de boulot, je tente le benevolat, j'ai besoin de me sentir un peu utile.

Comment c'etait ton week-end en namoureux ???

Aller haut les coeurs !!!

Gros bisous !

Corinne a dit…

Moi je dis San Diego ca te reussis pas ! Voir la migration des baleines tout ca, c est pas bon pour le moral de l expat, j aurais du te prevenir...

Bon tu connais mon point de vue sur la question, tout le monde y passe et il n`y a pas de remede miracle a moins de tout plaquer sur un coup de tete. J aime beaucoup l analyse de Sissi, c est tout a fait ce que je ressentais...

Regarde le chemin deja parcouru, tout ce que tu as fait Nath en 1 an seulement ! Courage on est tous avec toi !
Bises a vous 4 !

Sissi a dit…

Allez pour te changer les idees, je t'ai taggee, bon c'est pueril mais ca occupe les journees blues et maintient le narcissisme intact.

Mary a dit…

Chere Nath,

Moi ca fait 2 ans tout rond et pareil les dates anniversaires ne me reussissent pas... A moins que ce ne soit les mois de mars, va savoir!
Moi, mon remede (a part le shopping mais la selon mon cheri, j'ai un peu depasse mon plafond autorise), c'est de partir en voyage!! Va vite te changer les idees sous un autre ciel!!
Et ne t'inquiete pas pour tes lecteurs, ils n'ont pas l'intention de te lacher et attendront patiemment que tu aies a nouveau envie! Et tu sais pourquoi ils attendront: parce qu'ils t'aiment bcp!!!
Plein de bises de Miami!
Mary
PS: si un 3me voyage ici te tente, la maison t'est ouverte!

Felbele / nathinmontpellier a dit…

Moi je suis une lectrice de l'ombre qui ne commente pas, sauf sur le blog de ma soeur, mais depuis qu'elle est partie rejoindre le nouveau monde, je lis ton blog (et celui de Yibus...)

Je me doute que l'anniversaire du départ (ou de l'arrivée...) est dur à vivre, mais c'est souvent un cap, je travaille avec l'export, et mes interlocuteurs, tous francais expatriés, n'ont de cesse que de nous dire qu'une fois le premier bond fait, l'euphorie des premiers temps, arrive une mornitude, une habitude, une lassitude, un manque quoi, ou de quoi : des autres, ceux que l'on a laissé, des choses, des odeurs et des lieux, des travers de la France (bien que parfois...)

Mais cette phase est un rebond, une balle retombe toujours pour remonter, plus haut parfois ! en tout cas, souvent, mieux !

Je ne me lasserai pas de lire tes futurs billets, quand tu auras rebondi, en tout cas, pas besoin de te dire que j'apprécie beaucoup ton écriture et tes aventures.

Courage et reviens vite !

Maryline a dit…

Et Nath,sérieux "coup de mou" là, ce qui semble "rassurant" c'est que tes copines expatriées semblent avoir vécu à un moment ou un autre la même chose... et que sans être un passage obligé, ce petit coup de déprime n'est pas surprenant... Ne te laisse pas débordé par le truc... pas de conseil en la matière à chacun de trouver dans ses propres ressources... on est là, on t'attend... bises mancelles

cahuette a dit…

hello
je viens de chez sissi
je passe juste pour te dire que ce que tu vis est normal, moi ca fait 4 ans, et j'avoue que la c'est bon , j'ai fais le tour, je veux partir, en plus je suis du cote de ny et le climat ne me convient mais pas du tout

on a tous nos passages a vide, la plupart du temps , au fil des ans, c'est au retour des vacances d'ete et de noel
alors comme on sait a peu pres a quelles dates les copines rentrent
et bien on s'appelle toutes, car il est dur de reprendre la routine, les courses , etc
alors on s'appelle on prend un cafe et au bout d'une semaine , ca repart

mais parfois entre , c'est vrai c'est dur, c'est dur d'etre loin
c'est vrai qu'on embellit la france, ses paysages, ses magasins, et puis bon bah tant pis on est la...

ca va passer, sort, lis un bon roman, va boire un cfe chez une copine

on passe TOUS par des phases comme ca, ca fait du bien d'en parler

courage

Yibus a dit…

salut Nath,
j'ai aussi connu ça (avec le blog, une envie de ne plus écrire), mais pas forcément dans la vraie vie.
Tu peux venir à Washington (quand les beaux-parents seront partis)... Et puis voilà. Des bises.

nathinphoenix a dit…

Merci ! vous etes vraiment adorables et votre soutien m'est precieux.
C'est en effet un cap, et c'est maintenant que tout roule que je me demande pourquoi je suis la.

Corinne a raison : c'est un necessaire moment de repli...

La chenille a fait son cocon et le papillon est en gestation... patience il va bientot eclore.

Ou alors c'est les hormones !
Bisous a tous et toutes...

Montana a dit…

Merd'huile !! Je débarque après la "bataille", peut-être par habitude de ne plus te lire depuis le 14/02. Mais bon, te v'la de retour avec de quoi me préparer psychologiquement car si je dois passer ma retraite là-bas, autant que ce soit dans les meilleures conditions. Allez, courage, tu m'en donneras au passage ;)