27 févr. 2009

Invisibles differences...

Le 19 Novembre cela fera un jour complet que je vis aux Etats-Unis d’Amérique, un jour qui a duré un an.
Homeo resume avec beaucoup de talent ce que je ressens. Ou plutot ce que je ne ressens plus forcement pareillement.

Moi ca fera un an demain !

Et c'est vrai que lorsque l'on a dit au monde eberlue ( nous n'avions jamais parle d'expatriation vraiment... ) les reactions ne furent pas negatives sur la difference culturelle, mais sur la langue, la bouffe, les americains, bref le cliche habituel...
Mais ces diffrences de cultures sont bien plus grandes que tout un chacun peut le penser. Nous sommes dans un tel bain de rituel americano-televisuel que l'on ne suppose pas le choc. L'apriori de partager les memes codes, la meme perception des choses est si fort que l'etonement en vivant ici est tres grand.

Tout est different. Rien n'est pareil. Les rythmes, les mesures, la gestuelle, le comportement, les regles de bienseance, l'education, le partage, la gestion de l'espace... Meme ce qui semble le meme est different.
J'ai ete en moins grand choc culturel au Mali, qu'aux etats-unis.

C'est en plus quelque chose d'incidieu. Au debut tout est plutot proche, assez peu dissemblable. Puis les choses se corsent, pour aboutir a une evidence...

Je suis differente, car europeenne, et j'ai 800 ans...
Ce continent - amerique du nord et du sud - n'est pas appelle le nouveau monde pour rien.

J'appartiens definitivement a l'ancien.

4 commentaires:

cahuette a dit…

bon et bien maintenant que je suis la , je vais m'installer, un cafe? ah oui je veux bien...ya des meringues ?

j'ai ressenti le meme choc que toi, insidieu , c'est vrai au debut , hormis, la langues , les maisons, les paysages etc..on se dit ah tient c'est pareil, ya des supermarches des routes, des magasins, des centres commerciaux, des voitures , de la bouffe quasi identiques etc

et finalement non rien est pareil

j'ai ressenti aussi le choc apres, je suis blasee des magasins, etc...
je trouve les maisons en carton pate, les magasins , je n'y vais plus, je commande a la redoute ...
je fais juste les courses et basta,

j'ai ete au cameroun, et le coc au prime abord a ete dur car visuellement rien est pareil mais finalement je m'y suis plus retrouvee dans des details , dans des gestuelles , des coutumes qui me semblaient plus proches qu'ici

il n'y a qu'au maroc finalement ou la, non le choc a ete grand et rien ne m'a plu....

quand j'ai un coup de scarabee, je repense a l'expatriation marocaine et je me dis que finalement ya eu pire.....
ca me rebooste !!!

amazon.fr livre ici, la redoute aussi et bcp de sites en fait ou finalement ca coute pas si cher , la tva couvrant la plupart des frais d'envoi
les colis marchent bien
ca aide tout ca !!!

Sissi a dit…

Comme tu as raison.


Mon premier Noel dans ma belle-famille, j'ai pleure seule dans ma SDB, en cette periode ma famille me manquait mais surtout la tradition de Noel telle que nous la connaissons.

En plus c'etait dans les annees 90, les blogs n'existaient pas, Skype et MSN pour communiquer pas cher non plus, pas tout le monde n'avait une adresse email, aucune copine francaise, ouais, y'a eu des grands moments de solitude, personne avec qui partager "ma difference", une complice francaise qui aurait compris.

Happy Bittersweet 1 year anniversary!

Homéo a dit…

Coucou .... je pourrais rajouter des trucs mielleux et sirupeux pour faire passer ta pilule mais bon se sera toujours une pilule alors ...hop comme une grande, tu dégluties et ensuite tu bois un coup .....
Bises (c'est pas souvent que je l'écris en com' ;) )

Jack et Nath. a dit…

ben,ici, on pourrait croire qu'une langue commune aplanirait le côté '' amérique du nord: il n'en est rien.
je suis pourtant dans la ville réputée la plus européenne de ce côté de la flaque, mais la plus réactionnaire aussi.