20 mars 2012

De Nathinphoenix à Nathinyaute

Très chère Nath,

Il est venu le temps de rentrer. Cette lettre Nathinphoenix l'écrit à Nathinyaute pour lui rappeler pourquoi elle a choisi de terminer cette aventure. Parce que les jours d'hiver sans fin, lorsque le lac et le ciel se confondront dans un brouillards épais, lorsque tu seras énervée par la neige non dégagée, la caissière qui te fais la gueule, ou les imbéciles de tous poils, tu reliras cette lettre qui te rappellera pourquoi tu as pris cette décision.

Je sais que ces moments arriverons, je sais que tu compareras (alors que tu t'étais juré de ne jamais le faire !) que tu diras : mais pourquoi suis-je revenue ?

Alors tu liras ceci :

Je ne prends pas cette décision seule, mais en famille. Nous sommes tous d'accord sur le fait que notre vie est en France pas aux Usa. Non pas parce que nous  ne l'aimons pas, mais parce que nous sentons que nous allons finir par être malheureux.

Je rentre en France et en Suisse, parce que ce sont mes 2 cultures d'origine, celles ou je me sens à l'aise. Je rentre en sachant les contres mais en étant en manque des pour. Je n'idéalise rien, je sais juste que c'est chez moi - Home comme le disent les anglo-saxons.

Je reviens pour ma famille, pour mes enfants. Les Usa n'ont pas les mêmes valeurs que moi. Ce n'est pas une critique, c'est juste une constatation. Je veux que mes enfants voient ce qu'est une culture de solidarité, pas de communautarisme. Je n'aime pas l'individualisme. Bref je n'ai pas cette culture de la frontière, celle de re-poussser coute que coute, et quelqu'en soient les conséquences, les limites.
Je ne suis pas religieuse, et je veux pouvoir me dire que mes enfants pourrons choisir de croire ou pas, sans être soumis à la contrainte de la société. (un ami Anglais vient d'être jeté par sa fiancée car il est agnostique)

Je ne veux pas angoisser en pensant que si un pépin de santé grave arrive nous n'aurons pas d'autres moyens que de nous endetter pour payer.

Je veux pouvoir payer des études à mes enfants, sans avoir à vendre la maison. Je ne veux pas qu'ils soient limités dans leurs choix car ils ne sont pas américains (donc pas forcément de bourses) ou parce que nous n'avons pas le bon carnet d'adresse, ou parce qu'ils sont dans le public, pas le privé...

J'en ai aussi marre d'être la voiture balai qui dépends administrativement de son mec pour toute décision. Je fûs mortifiée que l'avocat me dise qu'il vaudrai mieux que ma compagnie soit au nom de mon mari... que c'est plus logique...  De devoir dépendre, toujours administrativement, d'une entreprise qui ne me paye pas... Je veux redevenir une femme libre.

Enfin parce que j'ai peur des lockdown drills, des policiers qui sortent leurs flingues dans l'office de l'école (raconté sur un ton neutre par mon fils, parce qu'un de ses copains avaient un nerf dans la poche), des gens qui portent des revolvers à la ceinture, des armes automatiques sur le siège avant de leur voiture...

Alors ne regarde pas ! Porte des œillères et concentre ton regard sur les voitures de luxe, les beaux bâtiments, le soleil et les palmiers, et abruti toi de shopping... Mais ça je ne peux pas, je ne veux pas...

Notre famille est 100 % franco-suisse. Avec le reblochon et la révolution de 1789 qui coule dans les veines. Je suis venue aux États-unis trop vieille, trop ancrée dans des valeurs européennes... Mais aussi, contrairement à beaucoup de ceux qui me lisent, ça n'a jamais été mon rêve.

Je pars sans regrets, heureuse d'y avoir vécu, riche de nouveaux amis, les yeux pleins de magnifiques paysages. 

Je n'ai aucun regrets et je suis prête à me lancer dans une nouvelle aventure, parce que ce qui m'a ammené ici c'est bien ce goût immodéré de l'aventure... qui ne s'éteindra jamais.

Bises ma chère Nath... de Nathinphoenix and not yet in Yaute.





17 commentaires:

Sécotine a dit…

Bon retour ! Je te suivrai à Yaute aussi, parce qu'il y aura d'autres aventures, peut être moins exotiques, mais certainement tout aussi belles ! Et aussi quelques coups de gueule, parce que ça aussi c'est dans tes veines, ou bien ???

Yibus a dit…

C'est une magnifique idée, la lettre à relire en cas de coup de blues de retour dans la vieille Europe.
Des bises et au grand plaisir de vous revoir (peut-être cet été, on est du côté du sud).

Elsa a dit…

Bon retour Nathalie!
Je te suivrai sur ton nouveau blog aussi.
Bonne idée que cette lettre, elle te permettra certainement de limiter voire d'éradiquer les regrets inutiles. ;)
Bon déménagement!
Bises

Flo a dit…

Bien fait, bien dit. Bon retour a toute la famille!

France a dit…

J'ai deja mis le nouveau blog en favoris lool j'aime ce que tu ecris et je comprend tout à fait !!!!

Françoise a dit…

Bon retour à toute la famille ... et à bientôt sur ton nouveau blog
Bises
Françoise

berengere a dit…

Bon retour à tous les quatre ! Bien sûr qu'on continuera à vous suivre !
Et ce soir, je mangerai mon reblochon à votre santé !!

Anonyme a dit…

Hasta luego Yaute

Calamity C. a dit…

Super l'idee de la lettre a relire parce qu'en effet y a des chances que tu rales, compares etc... meme si t heureuse de rentrer ;0)

4 fois la meme envie
4 fois la meme decision
C'est pas rien ! Mon aventure est differente... et je suis contente que le croisement entre la tienne et la mienne nous ait permis de nous rencontrer :) Tu vas me manquer. Tu me manques deja !!!

Je suis ravie que tu gardes un blog :0)

BON VOYAGE MA NATH!!! A TRES VITE <3

sandrine a dit…

Bon retour Nath. Quand on a une décision a prendre de toutes facons on se dit toujours "et si j'avais choisi l'autre"? Je comprends tes raisons de rentrer. Moi meme je n'ai qu'une fille et on va avoir bien du mal a lui payer ses etudes, on va devoir piquer sur notre retraite....?

Au debut ce sera super car tu redecouvriras plein de choses. Attends toi au coup de marteau au bout d'un an environ. La, tu auras un coup de déprime. Et puis ca passera. Tu t'es bien adaptee aux US, alors tu n'as qu'à prendre ça comme une nouvelle "immigration" ou il faut s'adapter aussi. Bon courage!

coucou canada a dit…

Bien joli cette lettre avec un petit gout d'auto coaching comme je les aiment .
Bisous ma Nath in PhoenYaute . Un pied encore aux US et un autre deja de l`'autre coté.

Mamanlapin a dit…

NAth, je comprends tes arguments, mais à mon sens, seule la nostalgie du Reblochon est recevable. Depuis combien de temps n'es tu pas rentrée en France ?
Parce qu'en fait, vu ta description je crois qu'en France on s'est américanisé...

- la montée des communautarismes est là (j'en veux pour preuve les scores du FN aux élections. Ainsi que la peur de l'étranger.
- L'état laïc s'effrite, quand tu croises, dans certaines villes et certains quartiers, des musulmans par centaines qui prient dans la rue en bloquant la circulation, et quand tu entends un imam français modéré déclarer posément à une caméra que c'est une question de temps, la France sera musulmane un jour (en même temps c'est mathématique, si tu sais compter tu l'approuves). Mon amour du reblochon sera moins fort que mon désir de ne pas voir mes filles voilées.
- La dette de la France creuse les inégalités. Les riches sont plus riches, les pauvres plus pauvres. Les mutuelles augmentent, les allocs diminuent. Le parti socialiste prévoit dans sa campagne de les calculer en fonction des revenus des familles, et pas du nombre d'enfants. On marche sur la tête.
- L'éducation Nationale, à force de vouloir "éduquer" et non instruire comme c'est son rôle premier, a vendu son âme et perdu sa crédibilité. Résultat : plus de 500 écoles hors contrat en france, et 30 qui se créent par an. L'expression d'une réelle inquiétude des parents.
- En France on ne se contente pas de sortir son arme dans une école, maintenant on tire sur des enfants, et on les tue.
Tu reviens avec joie, je la comprends. C'est si doux de revenir chez soi. J'ai envie de te dire "bienvenue"
Mais ça a tellement changé en si peu de temps. Je préférais te prévenir.
Moi de mon côté, mon but est de partir. Pour l'avenir des enfants je ne vois pas d'autre solution.
On créera un bout de France ailleurs. La France telle qu'on l'aime et telle qu'on la conçoit.
Bon changement cependant ! Et pardon d'avoir plombé les commentaires... mais j'aime bien dire ce que je pense.

Delphine a dit…

Je pleure en te lisant Nath car je ne sais que trop bien ce que tu écris! Et tu verras d être chez soi c est génial , nous nous apercevons ts les jours ! Au plaisirs de vous voir bientôt! Delphine et sa famille

nathinphoenix a dit…

@ Secotine : merci mais en effet les coups de gueule c'est l'héritage de la révolution qui me fait hurler contre les inégalités... va falloir que je m'achète des pastilles Valda !
@ Yibus : je t'ai répondu en privé. mais merci !
@ Elsa : Les regrets en effet sont inutiles... vivre les choses plutot que de regretter... Bises !
@ Flo : merci ma belle...
@ France : mais tu dois écrire aussi, j'ai un peu l'impression que ton blog est ven jachère... merci en tous cas !
@ Françoise : merci ma belle -
@ bérangére : Merci !
@ Calamity : tu resteras une très belle rencontre... et j'espère que tu amèneras ton cow-boy dans la yaute !
@ Sandrine : oui c'est un bon résumé... bises
@ Coucou : ah et puis tu la connais la lettre, je t'ai fais le coup !
@ Maman lapin ; Tu as eu raison de mettre ce long commentaire. Je ne partage pas vraiment ta vision des choses ou plutot si mais je n'ai pas la même grille de lecture. Je fus aux states en tant qu'immigrée, pas d'expat ce qui change la vision que je eux avoir de ce que ressentent les immigrés en France. Je suis d'accord sur le fait que le visage de la France a changé en 4 ans ( je suis tout de même revenue entre temps), et l'explosion des inégalités n'est pas liée a la dette, mais bel et bien a la globalisation a marche forcée. L'inégalité n'est pas mal vécue de ce côté si de l'Atlantique... Le communautarisme n'est rien face a ce qui se passe ici, sans communauté tu n'es rien. La France musulmane ? come on ! ce n'est pas parce que les imbéciles parlent ainsi qu'il faut les croire. Dans mon métier je suis une spécialiste des publics musulmans (travail sur l'illétrisme pendant plus de 10 ans dans toutes les cités du 77 et du 93) alors je peux te rassurer en te disant que tes filles pourront continuer a porter une jupe plissée et pas de burqua. La France change et tant mieux... le vieux clocher et la kermesse du dimanche, je n'aime pas ça.
Quand au FN cela fait plus de 20 ans qu'il est à 20 %, mais en effet c'est inquiétant... Les 5 années de Sarko ont abimé la république et j'espère que nous aurons de nouveau un gouvernement qui ne dira pas n'importe quoi a n'importe qui... qui ne sra pas adepte de la pensé magique !
Enfin moi aussi du coup je fais un long commentaire... Bises et j'espère que tu trouveras ton Eldorado.
@ Delphine : oui je te crois ma belle et en plus on ne sera pas très loin l'une de l'autre !
Bises a tous et meci d'avoir commenté, je vous donne rendez-vous sur Nathinyaute...

Stephane a dit…

Belle declaration!

J'ai adore le "Je rentre en sachant les contres mais en étant en manque des pour.", c'est tellement vrai ;)

J'ai pas aime l'aspect communautarisme; non pas que cela n'existe pas ici aux usa mais je ne suis pas sur que cela soit vraiment different en France maintenant...

je suis aussi partiellement d'accord avec l'aspect religieux; apres 6 ans ici, je n'ai jamais ete penalise ou discrimine par mes positions religieuses. Mais peut etre que je traine avec des gens qui ont les meme sensibilites que moi...en ce qui concerne les armes, je trouve aussi que cet argument est souvent utilise a profusion (et peut etre un peu a tort) par les expatries... j'ai vecu a St Louis (classe number 1, 2 or 3 en matiere d'insecurite d'apres les "statistiques")et a Albuquerque, New Mexico, il est vrai que certains quartiers peuvent etre "funky" mais l'herbe est elle plus verte en France sur cet aspect? pour l'instant peut etre...(et je ne parle pas uniquement des grandes villes...)

en ce qui concerne la sante et les etudes des enfants, je suis d'accord avec toi, la situation peut rapidement devenir precaire par ici. mais a nouveau, qu'en est il en France? (je me souviens de la France d'il y a 10 ans mais ca certainement du change pas mal depuis...)

En fait, les choses varient beaucoup d'un etat a l'autre;c'est certainement vrai du cote de AZ mais les usa c'est grand, c'est beaucoup de monde (je ne pense pas que les francais ressemblent trop aux ukrainiens ;)

On sait toujours ce que l'on perd mais on se sait jamais ce que l'on va gagner (mais c'est le jeu, non?)

Bref, c'etait une lettre interessante et c'est toujours bien d'avoir l'avis d'autres expatries(ou immigres si tu preferes)

En vous souhaitant une bonne continuation et un bon retour, nous vous suivrons du cote de Yaute ;)

nathinphoenix a dit…

@ Stephane : C'est ça que je trouve amgnifique dans le blog. C'est que devant une même réalité nous avons des visions et des interprétations, des mises en persectives, différentes. Ce n'est pas de se dire qui a raison ? Tous les deux car il n'y a pas qu'une seule réalité.
Juste une présision, J'ai essayé tout au long de ces 4 ans aux states d'être la plus honnête possible dans mes billets. Je n'ai jamais relaté un seul cliché, seulement des choses que je vois. Les armes ne sont pas une vue de l'esprit, elles ont considérablement augmenté, et mes potes américains qui eux-mêmes sont armés, en font tous les jours le constat.
Sinon pour finir je ne comparerai jamais dans Nathinyaute la France et les US pour la bonne et simple raison que ça ne représente rien... ce n'est pas possible.
Oui la France a beaucoup de choses qui vont me choquer (et qui me choquaient déjà lorsque j'y vivais)... Je ne dis pas que c'est l'eldorado, mais que c'est chez moi.
Pour les études et la santé nous ne sommes pas encore au même degré que les States - en même temps ici c'est culturel et les populations elles-mêmes refusent les plans de couverture de santé universels...
Merci de ce long commentaire, et de suivre mes prochaines aventures, ou je ne manquerais pas de dire ce qui me travaille dans le pays ou je vis ! Bise de Nath

Maman Lapin a dit…

Merci pour ta réponse Nath. Vous êtes courageux. Je vous souhaite tout le bonheur que vous méritez dans votre nouvelle vie. A bientôt !