17 sept. 2009

C'est reparti mon kiki...

Et oui avec l'automne, la rentree, les nouvaux cartables, on repart sur les activites sportives.

L'an dernier c'etait Basket, et la decouverte du coach sportif benevole.
C'est une categorie a part dans l'univers americain. Le coach sportif benevole, appele "coach" dans un cri la plupart du temps, est le pere (plus rarement la mere, sauf pour les cheerladers ou pompom girls), d'un des joueurs, car il est la pour faire progresser son rejeton. Et en bon "dad", il ne va pas laisser sa place a un inconnu qui va faire progresser son mome a lui et pas les autres, donc le sien.
L'an dernier, le coach, c'etait un gentil monsieur, qui me parlait tres fort en articulant, confondant meconnaissance de la langue et surdite, et qui ignorait totalement mes garcons, qui ne touchaient pas la balle, car trop petits, et etant la pour s'amuser. OMG quelle horreur !
Mes enfants se faisaient regulierement envoyer au tapis, par le fils dudit coach, qui etant le fils de son pere, etait le capitaine de l'equipe.

Oui comme le dit Mr pain complet , le coach joue serieux et organise sa vie pour ses enfants, afin que le sport ce soit la gagne !

Il faut dire qu'aux Etats-unis, on dit "have fun" pour l'ecole, mais "fight and don't do a mess", pour le sport.

Un de mes ami, est l'entraineur de foot americain, de l'equipe de son fils de 12 ans. Il nous racontait cela lors d'un dejeuner debut Aout. (ce jour la il faisait 110 df soit 43 dc !)

- On doit partir a 3 heures, je commence l'entrainement aujourd'hui a 5 heures.
- Hein ? mais il fait terriblement chaud. Ils vont courrir par cette chaleur ?
- Oui, avec le casque, les epaulettes, tout le harnachement... et a la fin de la seance ils vomissent tous !
- Pardon ?
- Oui ils ne respectent pas les consignes de ne pas manger !
- Mais pourquoi les faire commencer si tot alors que fin septembre c'est plus raisonnable non ?
- Je veux que mon fils soit pro. Ce que je n'ai pas pu faire. Alors je l'entraine, lui et les autres pour qu'ils soient les meilleurs.
- Mais ne t'inquiete pas Nathalie, nous lui donnons des trucs pour qu'il soit plus fort. Des sortes de vitamines.
- Ouais et puis c'est important pour la fac. je peux pas faire d'economies, meme avec nos trois boulots, alors s'il est bon au foot, ca assure son avenir.

Ah ah voila le nerf de la guerre. Les facs americaines avec leur tres beaux campus, verts et si entretenu. Ses pretigieux diplomes, ses laboratoires d'excellence, ses salles informatiques flambantes et a la pointe du progres... Mais qui coutent la peau des fesses !
Rien que pour ASU (l'universite de Phoenix), 7000 $ de frais d'inscription, sans le logement, la couverture sante, la bouffe, le materiel... Et je ne parle pas des universites privees, qui t'assurent un diplome plus que reconnu, mais tres elitiste, ou on ne rentre qu'a trois conditions, etre riche, avoir des relations, ou avoir une bourse. Les chiffres donnent le tournis : 25 000 $ pour les plus prestigieuses.
Mais lorsque l'on est bon voire tres bon en sport, les portes s'ouvrent et on obtient une bourse. Avec de bons resultats scolaires aussi, mais il apparait plus "facile" aux dads de s'occuper de sport.

Et puis sans parler de cela, on aime la performance... la vraie, la pure, suer sang et eau, aller au bout de soi, enfin de son enfant ! Et la tous les parents dans cette construction se rejoignent, qu'ils soient Francais, Americains, Neo-Zelandais ou Italiens... Il suffit de voir les peres du football club d'Amphion les bains (haute-savoie) lorsque la rumeur courrait que Zidane, s'intallait dans le village. Ils faisaient courrir les momes 2 fois plus des fois qu'ils puissent etre remarques par le champion qui promene son chien !

Alors cette annee, Nath et son cher et tendre n'ont pas envie de regarder des momes se faire engueuler parce qu'ils sont tombes et qu'ils ne se relevent pas assez vite au gout de leurs parents et du coach.
C'est tennis, avec un prof paye, professionnel... Ils sont ravis, et moi aussi parce que je suis a 2 mns de la maison, que je peux m'arranger avec les autres parents pour le covoiturage, et que je n'ai pas a frequenter le club House ! Ha, bonheur...

Bon en meme temps si le tennis c'est ca je veux bien regarder...




Bises de Nathquifait le break...

6 commentaires:

Corinne a dit…

Bon choix le tennis. Certainement moins de gueulantes mais ils trouvent quand le besoin d organiser des matchs et d y mettre de la compet. Enfin c etait comme ca a SD.
Bon break alors !
Bises a vous 4 !
(pas moyen d enregistrer un commentaire via wordpress, bizarre)

Elo a dit…

juste un mot: frequenter le club house.... comme je te comprends!!!!!!

Yibus a dit…

j'crois qu'on est à peu près sur la même longueur d'onde. (On les a mis au taekwando parce qu'ils avaient un copain qui en faisait et puis, l'art martial est toujours bon pour la tête).

Filo a dit…

Ah oui c'est une chose que je connais bien, utiliser les enfants pour réaliser son rêve de sportif de haut niveau...beaucoup à (re)dire là dessus, je vois que chez toi c'est pareil....tu ne parles pas de la gloire de la célébrité, mais il me semble qu'en Amérique aussi, on aime les joueurs célèbres!(et riches, tout se tient)
Le sport? Mondieumais quelle horreur!

Felbele a dit…

Moi suis en France, j'peux pas comparer ! et en meme temps, ils sont pas plus haut que 3 ou 4 pommes... alors de la à la pousser...
Pour l'instant c'est natation pour tout le monde ! et la maitrise de l'eau, quand on habite pres de la mer, y'a pas mieux !
De la à me faire un alin bernard ou une laure manaudou (pour ses exploits sportifs et non internetiques) euh beh non ...

Lilychocolat a dit…

Nath, la reine des compromis!! Bravo et bien joue pour le tennis... Bon break!