22 avr. 2010

A cause d'un tag...

Lorsque Monsieur Yibus me tague en me mettant au defi de montrer mon bureau, je voulais vous faire de jolies photos de mon palmier cheri, sous lequel j'ai ecris quelques uns de mes billets.
Oui parce que ce palmier, je l'ai reve, je l'ai voulu...

"Si on part a Phoenix, je veux un palmier dans le jardin !"
M'exclamais-je dans un caprice digne de Peau-d'ane qui veut une robe couleur de lune...

Et je l'ai eu. Et il est devenu mon ami. Celui des joies, des moments de doute, le compagnon des joyeux fous rires avec les amis de France. Il me donne de l'ombre lorsque je surveille les enfants dans la piscine, et m'enchante lorsque je leve la tete, et vois le soleil jouer a cache-cache au milieu de ses larges palmes.
Le mien c'est un "Phoenix"



celui avec de larges palmes comme des eventails. C'est le plus repandu avec le jelly palmtree, de la famille des dattiers, et dont les palmes sont longues... Ces deux especes se distinguent des queen palms, qui ont besoin d'humidite et qui se plaisent plutot en Californie...

Bref, je voulais que mon palmier soit beau sur la photo !

Helas il n'a pas ete "trim" ni "skin" depuis pres de trois ans, ce qui, Oh my gosh !, est une atteinte a la beaute inherente de tout backyard americain. Backyards ou rien ne doit depasser, ou la pelouse doit etre au cordeau, et tondue toutes les semaines.
Mon pauvre palmier faisait donc la gueule, pas tres beau, avec des bouts de peau de palmier, et des fleurs qui se repandaient dans la piscine... oui parce qu'un palmier ca fleuri, et les fleurs attirent les mouches, donc faut les eliminer... clac !

Je decide donc d'appeler un landscaper, un jardinier.
Il faut savoir qu'au etats-unis on devient super-feneant. On fait appel a des gens pour tout. Il faut dire que ce n'est pas cher, mais lors pas cher du tout et somme toute c'est toujours ca de moins a faire.

J'appelle un numero d'une des cartes qui se retrouve sur ma porte en ce debut de printemps. Je tombe sur un monsieur qui ne parle que peu anglais, et qui me dit oui oui je passe demain.

Oh la la senora, ton palmier il est pas beau faut faire beaucoup de boulot, c'est 90 $...
Bon une question avant... vous etes assure ?
Ca fait 10 ans que je fais ce metier...
Certes je ne doute pas de votre professionnalisme, mais etes-vous assure ? et licencie ? bref avec des papiers quoi...
Son visage se ferme, il me dit non et deviens agressif... il doit me prendre pour un agent de l'immigration. J'essaye le plus poliment possible de lui expliquer que c'est impossible pour moi d'engager quelqu'un qui n'est pas en regle, mais il s'en va en m'insultant... je crois que j'ai touche un point delicat. Et j'en suis desolee...

Il faut savoir que l'Arizona, etat frontalier, draine enormements de travailleurs clandestins, qui se retrouvent la proie des passeurs sans scrupules qui. lorsqu'ils traversent le desert de Sonoran ou celui de Gila, les conduisent dans des endroits tres dangereux, et sans eau. Beaucoup meurent de soif, ou dans les flash flood, ces innondations d'orage qui ne previennent pas et les noient. Il y a des femmes, des enfants, des vieillards, la misere n'ayant pas d'age.

Puis ils se retrouvent a Phoenix (premiere grande ville), a mendier du travail. On les voit, des hommes, certains a peine sortis de l'adolescence, regroupes par dizaines, qui helent les clients sur les parkings des super-marches de bricolage.
Ils sont regulierement embauches a la journee, pour des salaires de misere, travaillant sous un soleil de plomb. Et lorsqu'un de ces hommes est blesse, il ne va pas a l'hopital, il gueri comme il peut. Si l'on reste a observer on voit une camionnette qui vient pour en embarquer 10, 15, les plus jeunes, les plus ages restent sur le carreau.
Et la police est la... qui regarde, j'ai pas compris.

Donc je ne veux pas de quelqu'un sans papiers parce que je ne me le pardonnerais jamais s'il tombe... J'ai donc fait appel a un pro qui va me le tailler a 10h10 (c'est le nom de la taille, pas l'heure du rdv) mon palmier, et qui est full-insured...
Nous donnerons de l'eau a l'equipe en charge, ce qui les etonera, et je me garderai bien de leur parler en espagnol, de peur de les vexer.

A cause d'un tag de Monsieur Yibus, je vous parle de ce qui se cache derriere le jardinier pas cher, qui tond la pelouse de la vraie wisteria lane... parce que c'est tres rare qu'il se tape la proprietaire, elle ne les voit pas...

Je vous fais une belle photo de mon palmier taille vendredi, jusque la soyez sages, je vous embrasse de dessous l'oranger cette fois...

XOXO de Nath

6 commentaires:

the tagada a dit…

je comprends tres bien ton point de vue
mais je me dis que moi j'aurais donne le travail au premier qui a besoin de cet argent pour nourrir sa famille, se faire une nouvelle vie dans ce pays, lui donner sa chance
meme si je comprend que s'il tombe ce serait une vraie galere....

c'est ambigu finalement....

bises d'a cote de mon chauffage.....grrrrrrrr

nathinphoenix a dit…

sauf ma chere que le travail clandestin est interdit, que donner du travail a un clandestin est interdit, et que si un de mes charmant voisin me denonce (ou qu'il arrive quelquechose chez moi) je suis avec ma petite famille viree des Etats-unis. Comme en France d'ailleurs. En outre ayant bosser dans l'insertion j'ai vu tous les effets du travail au black, le maintien dans la misere, et l;impossibilite d'insertion.
Mais suis d'accord avec toi c'est un creve coeur, et tres tres ambigu. Bises et c'est bientot l'ete et la terrasse a Lyon !!!!!

Sissi a dit…

Mais il est super haut ce plamier!

J'aimerais aussi avoir un palmier comme bureau (pas en ce moment car heureuse saison made in france, mais pour le reste du temps, oh que oui!)

Elo a dit…

ah ca non le jardinier ne se tape pas la proprietaire parce que of course, faut voir la tete du jardinier....:D

En tout cas, l'histoire du clandestin, c'est arrive a un de mes potes. Bien mal lui en a prit. Enfin ca lui a surtout prit pres de $100 000....

T'es pas une Taureau pour rien toi hein ;)
Biz

Yibus a dit…

m'enfin, tu rigoles, ce palmier n'est pas ton bureau pour TOUS tes billets (ah la, la, le détournement de consigne).

Claire a dit…

et dire que je l'ai vu en vrai ce palmier mais je dois dire que je comprends Yibus parce que moi je l'ai vu le bureau lalalère ;-)
bisette